[Mystère #141] Hommage aux aéronautes du siège de Paris en 1870

sculpture-paris-aviateurs

-Le gagnant :

Le premier à trouver a été riton, bravo à lui !

-La réponse :

C’est un monument qui était à la porte des Ternes à Paris et qui rendant hommage aux aéronautes en ballons et aux pigeons voyageurs qui avaient permis de conserver des communications avec l’extérieur et d’observer les troupes prussiennes lors du siège de Paris de 1870.
La statue est d’Auguste Bartholdi et a été construite en 1906, date à laquelle a été prise la photo par Albert Harlingue, elle fut fondue en 1942 sous Pétain avec des centaines d’autres statues pour que le métal serve à l’effort de guerre allemand.

paris-statue-hommage-balon-avion-01

paris-statue-hommage-balon-avion-02

9 thoughts on “[Mystère #141] Hommage aux aéronautes du siège de Paris en 1870

  1. monument élevé à la gloire des aéronautes pendant le siège de Paris en 1870. sculpteur : Bartholdi. Porte des Ternes. Fondue en 1941…

    en 1941, le Maréchal Pétain décréta le retrait et la fonte de ces monuments afin de participer à l’effort de guerre allemand. Si les rois et reines furent épargnés, les philosophes, scientifiques et autres artistes payèrent un lourd tribut. Plus d’une centaine de statues disparurent ainsi, mutilant d’avantage un paysage qui n’en avait nul besoin. Si des efforts furent faits pour en reconstruire certaines, l’écrasante majorité ne retrouvèrent jamais leur place.

    source Paris Unplugged

      1. … à l’exception peut-être de la langue française, qui a ici connu de grandes heures … pensez ! « Coopérer », « Collaborer », « Participer » … tant de subtiles nuances pour décrire la lacheté …

        Plus sérieusement, pour ma participation au tirage du lundi, je suggère « vol de mouette autour d’un pomelo géant ». Et je jure sur la tête à Pétain que je n’ai pas utilisé de moteur de recherche pour trouver la réponse ;)

        Ah ! et au passage je kiffe laboiteverte (dit il en l’ouvrant pour s’en rouler un gros).

  2. En tapant tout simplement « ballon paris monument » !

    C’est « Le ballon des Ternes » à la porte des Ternes
    Un mémorial aux aéronautes, photographes espions et pigeons du siège de Paris (1870-1871)
    Par Auguste Bartholdi, fondu pendant la 2nd guerre mondiale.

    La photo date de 1906 et fut prise par Albert Harlingue

  3. Vraiment dommage qu’ils l’ai fondu, elle avait un charme délirant ! Une sorte d’ode à une technologie dépassée, on devrait la remplacer par un bronze représentant un vieux Mac Classic, histoire de rester dans le trip !

  4. PARIS, en 1908.
    La mairie organise tous les ans pour les fêtes de Pâques une chasse au œufs dans la ville. Tous les parisiens et parisiennes étaient conviés à y participer. Le photographe attitré du service Communication de la municipalité a immortalisé l’évènement. Et nous sommes vraisemblablement ici face à l’œuf qui était le mieux caché. Tout le monde cherche et personne ne le voit !

Les commentaires sont fermés.