[Mystère #123] La bièvre, une rivière parisienne

La Bièvre Paris Riviere Sous Sol Atget

-Les gagnants :

Ce fut cette semaine un travail d’équipe avec une partie de la réponse trouvée par tonton, LaCrevett et Karl Dittersdorf, avec une mention à neron60 qui n’était pas loin.

-La réponse :

Cette photo a été prise par Atget vers 1898.

On y voit la Bièvre, une rivière qui coulait dans Paris et se jetait dans la Seine, elle était décrite comme ça dans le Larousse de l’époque :

La Bièvre pénètre dans Paris entre les portes d’Italie et de Gentilly traverse par plusieurs bras, qui ne sont que des ruisseaux infects, les faubourgs Saint-Marcel et Saint-Victor, et finit sous forme d’égout recouvert sur le quai de l’Hôpital. Cette rivière alimente de nombreuses tanneries, blanchisseries, teintureries et, entre autres, la fameuse manufacture des Gobelins. Bien que la largeur de la Bièvre ne dépasse pas 3 m, cette rivière était redoutable par ses inondations.

N’étant aimée par personne elle fut donc canalisée et recouverte.

Sauf erreur de ma part, le lieu sur la photo ressemble aujourd’hui à ça :

bievre

La Bièvre, ailleurs dans Paris, en 1865 :

La Bièvre - 1865

25 thoughts on “[Mystère #123] La bièvre, une rivière parisienne

  1. Comme il n’a plus de photos mystères valables sous la main, le maitre de la boite nous refile ses vielles photos de vacances en Meurthe-et-Moselle….

      1. Pour l’ancienne photo j’aurais plus tôt dis que cela correspondait à la Rue du Barbier du Mets dans le 13 eme arrondissement

  2. C’est une photo du fleuve Amazone quand il était petit … j’ai plus la date, ça fait super longtemps !!

  3. Oui, pour reprendre des commentaires précédents : oulala, le boulot!
    En fait cette semaine, pas de photo mystère! c’est les vacances…
    Lors de la grande guerre, ils ont tellement creusé pour les tranchées qu’ils ont créé un canal. Faut voir la digue sur le bord…

    ou alors c’est l’arbre (celui avec des lierres) qui cache la forêt…sauf qu’on est en plein hiver!

  4. une rivière au pied du talus longeant un canal, les bouleaux sont des essences sauvages, et le canal est bordé de peupliers, la Sauldre le long du canal de Blancafort par exemple, mais il est possible que le talus soit autre chose, parce qu’il me semble entre apercevoir une construction derrière les peupliers … Qui arrive à lire les inscriptions sur la passerelle au fond ? j’ai inversé la photo, je ne distingue pas mieux …

  5. Le flash! C’est une photo du jardin de la maison de Giverny, avant que Monet y fasse le décor de ses nymphéas. ( mais après étude des plans, je ne crois pas que ce soit ça!, tant pis)

  6. Un peu au hasard, mais pourquoi pas ? Et si c’était une photo de camouflage de militaires ? Le décor est propice : des feuilles, des arbres… Le cliché ne « montre » rien, il doit bien y avoir une raison pour laquelle on l’a pris… Je dirai, première guerre mondiale (c’est de « saison ») et camouflage…

  7. Eugène Atget, La Bièvre, Boulevard d’Italie 13ème disparue en 1891; aujourd’hui rue Edmond Gondinet, ca. 1898

  8. J’ai vu récemment un documentaire sur la forêt rouge autour de chernobyl et cette photo m’a directement fait penser a ca! certains arbre ont l’air comme brulé!

  9. J’ajouterais que le nom « Bièvre » donné à un cour d’eau est assez répandu en France pour la simple raison que c’est l’ancien nom de ce qu’on appelle aujourd’hui le castor (d’ailleurs prenez l’anglais « beaver » qui est assez parlant). Ce sont donc des cours d’eau qui ont été à un moment ou un autre l’habitat naturel de ces charmantes petites bêtes.

Les commentaires sont fermés.