Des oreillers pas très confortables

Håkon Anton Fagerås est l’auteur de ces oreillers dans des poses très naturelles, mais qui réservent une surprise à qui voudrait les utiliser : ils sont en marbre.

Allant jusqu’à imiter parfaitement la texture du tissu, l’auteur choisit pour l’objet des poses très justes et le résultat est bluffant.

Håkon Anton Fagerås explique au sujet de son propre travail :

« à cause des qualités matérielles du marbre lui même, il apparaît fragile. Il est un peu fragile mais pas à ce point, et néanmoins il apparaît fragile comme ça à cause des capacités translucides et de la pureté de la pierre ».

Il précise que cela permet de la sculpter très précisément, mais sans être trop littéral à ce propos, et il ajoute que son but principal est de créer une atmosphère, une sensation, plus qu’une représentation littérale de quelque chose qui exprime la fragilité.

On peut voir davantage de son travail sur sa page Instagram.