De saisissantes anamorphoses dans des lieux abandonnés

Une anamorphose est une image déformée dont la véritable forme peut être retrouvée avec un point de vue particulier. Suivant le type d’anamorphose, on peut également reconstituer l’image si elle se reflète sur la bonne surface.

Georges Rousse construit de grandes anamorphoses en réinvestissant des lieux abandonnés, qu’il recouvre de peintures, revêtements divers et papiers pour y inscrire de grandes formes géométriques comme des cercles, des barres ou des étoiles.

Une fois le spectateur au bon endroit la forme prend son sens, donnant un effet curieux de distorsion de la perspective de la pièce. Son travail se trouve ainsi à la croisée des chemins entre peinture, sculpture et photographie : Il réalise des croquis selon le point de vue choisi, réalise l’installation dans les lieux, et l’oeuvre finale est la photographie qu’il prendra de l’installation en place, illusion d’optique parfaitement réglée.

Il est parfois aidé dans sa tâche par des adolescents, notamment dans le cadre de ses projets « Utopies partagées » :

Une fois la photographie réalisée, l’oeuvre est éphémère et le bâtiment reprend sa vie habituelle, ou le plus souvent redevient voué à la destruction que l’oeuvre avait interrompue dans sa marche.

On peut voir davantage des travaux de Callum Russel sur son site.