Winston Churchill s’est fait faire une ordonnance pour boire de l’alcool pendant la prohibition

ordonnance-medecin-alcool-prohibition-winston-churchill

Lors d’une visite à Manhattan le 13 décembre 1931 Churchill a fait l’erreur classique d’un anglais en Amérique, regarder du mauvais côté de la route avant de sortir d’un taxi ce qui lui a valu de se faire renverser par une voiture.

L’accident a été assez sérieux pour qu’il soit admis à l’hôpital et qu’il doive reporter une série de conférences.

Cependant il a profité de cette mésaventure pour se faire prescrire par le Dr. Otto Pickhardt une dose d’alcool quotidienne de façon à pouvoir boire alors que la prohibition était en vigueur aux États-Unis.

Ceci certifie qu’après son accident, la convalescence de Winston Churchill nécessite qu’il consomme des boissons alcoolisées en particulier à l’heure des repas.
La quantité est naturellement indéfinie mais le minimum serait de 250 centimètres cubes.
Dr. Otto Pickhardt