La face cachée de la Lune qui passe devant la Terre

Un nouveau satellite de la Nasa situé à 1,6 millions de kilomètres de la Terre va être mis en service le mois prochain, avec une telle distance il a pouvoir avoir la Terre en entier dans son champ de vision et nous envoyer des photos de 4 megapixels en temps réel pour pouvoir mieux étudier l’évolution de la couverture nuageuse et d’autres phénomènes.

Un avantage de cette position très éloignée est que la Lune se situe entre lui et nous et qu’elle éclipse régulièrement la Terre en passant devant, permettant au satellite de faire ces séries d’images qui montrent la face cachée de la Lune qui transite devant la Terre.

terre-lune-transit

Comme la majorité des capteurs envoyés dans l’espace, celui de ce satellite n’est sensible qu’à la luminosité et pas aux couleurs, on doit donc faire 3 photos dans le rouge/vert/bleu et les assembler pour créer une image en couleur, c’est à cause du fait que la lune bouge lors de cet opération qu’elle présente une frange verte sur son coté droit.

terre-lune

2 thoughts on “La face cachée de la Lune qui passe devant la Terre

  1. pour comprendre pourquoi les images satellites sont toujours bizares:

    Les images satellites de télédétection utilisent des canaux qui captent une ou plusieurs longueurs d’ondes, qui ne sont pas forcément dans le spectre du visible. La chaleur est une longueur d’onde, l’ultra violet est une longueur d’onde, les couleurs sont des longueurs d’ondes, ces dernières sont dans le spectre du visible, ce que notre oeil perçoit.

    Et rare sont les satellites qui capturent le rouge le vert et le bleu, parceque très peu d’intéret scientifique pour le vert et le bleu par exemple. On va par préférer l’infra rouge qui va nous donner des détails sur les teneurs en eau.

    Quand on n’a pas ces trois couleurs clées pour une image RGB, on mixe alors les canaux pour former des images en fausse couleur.

    En gros par exemple on peut remplacer la couleur bleu par ce que capte le proche infrarouge, le vert par le moyen infra rouge et le rouge par une longueur d’onde quelconque.

    Bref on rend visible l’invisible, mais le rendu n’est pas le même. C’est pour ca qu’on voit souvent des images satellites avec des couleurs rouges ou violettes etc. L’image ainsi créée peut devenir plus intéressant qu’une banale photo. Comme je le disais, en faisant cela on peut détecter les zones sèches des zones humides alors que notre oeil ne verra qu’une prairie verte sans nuances particulière…

    C’est le meme principe que quand on vous fait écouter les ultrasons des chauves souris ou des dauphins… On rend audible l’inaudible. Meme principe pour les détecteurs de chaleurs qui montrent les endroits chauds en jaune/rouge et les endroits froids en vert/bleu.

    Là pour ces images que le maitre de la boite nous a déniché apparament c’est juste un décalage de temps entre les clichés pour chaque longueur d’onde (couleur).

    ——J’ai posté pas mal de trucs futils ces derniers temps j’essaye de me rattraper.—-

Les commentaires sont fermés.