Un plâtre imprimé en 3D

platre-3D-impression-bras-casse-01

Quand on se casse un bras, ou un autre os, on se retrouve avec un plâtre qui n’est pas très hygiénique, avec lequel on ne peut pas se laver, qui empêche de se gratter, etc.
Pour remédier à ses problèmes Jake Evill a inventé « Cortex« , un exosquelette qui est imprimé en 3D avec du plastique en fonction de la forme exacte du membre à protéger.

platre-3D-impression-bras-casse-02

platre-3D-impression-bras-casse-03

platre-3D-impression-bras-casse-04

platre-3D-impression-bras-casse-05

9 thoughts on “Un plâtre imprimé en 3D

  1. C’est fait avec une imprimante 3D, on pourrait peut être le créer tout en laissant le bras, la machine tournerait autour du bras pour former le plâtre ?

    1. non il faudrait laisser son bras trop longtemps, l’impression 3D ca met du temps donc je pense que mieux vaut attendre quelque seconde pour faire un scan du bras puis l’imprimer aprés plutot que de rester plusieurs heures dans la meme position.

  2. C’est dit dans le texte sous la 2ème image : « One side is open to enable access and once fitted, it snaps closed with built-in, durable fasteners ». En gros le plâtre s’ouvre en deux et se referme avec un système d’attaches autour du bras.

Les commentaires sont fermés.