Un labyrinthe d’un kilomètre de murs de métal percés

labirynthe-metal-mine-01

Situé dans l’ancienne mine de charbon de Winterslag à Genk en Belgique ce labyrinthe de 37,5m de coté créé par les architectes Pieterjan Gijs et Arnout Van Vaerenbergh est composé d’un kilomètre de plaques d’acier de 5 mètres de haut et 5mm d’épaisseur qui forment les murs dans lesquels des volumes de formes géométriques comme une sphère, un cône, un cylindre, sont découpés pour dégager la vue.

Le labyrinthe s’apprécie à la fois en déambulant à l’intérieur dans ses couloirs et en le regardant à la verticale depuis les hauteurs de plateformes situées autour de deux puits de mine situés à coté.

labirynthe-metal-mine-02

labirynthe-metal-mine-03

labirynthe-metal-mine-04

labirynthe-metal-mine-05

labirynthe-metal-mine-06

labirynthe-metal-mine-07

labirynthe-metal-mine-08

labirynthe-metal-mine-09

labirynthe-metal-mine-10

labirynthe-metal-mine-11

labirynthe-metal-mine-12

labirynthe-metal-mine-13

3 thoughts on “Un labyrinthe d’un kilomètre de murs de métal percés

  1. Ouah il est vraiment réussi !! ça change des labyrinthes dans les champs de maïs près de chez moi ^^.

  2. Enfin, tout ça ne nous rendra pas le Congo, ni la sidérurgie…
    Mamé le labyrinthe, vivent les Belges, oufti!

Les commentaires sont fermés.