Un haiku invisible avant de flotter sur l’eau