Un aimant dans un tuyau de cuivre

En bougeant dans le tuyau en cuivre l’aimant crée un courant électrique dans le cuivre qui induit un champ magnétique qui ralenti la chute de l’aimant, il ne s’arrête pas car sinon le champ magnétique s’arrêterait et il recommencerait à tomber.

7 thoughts on “Un aimant dans un tuyau de cuivre

  1. C’est impressionant. Je l’ai vu hier sur reddit et c’est vrai que c’est vachement intéressant.
    Je crois de memoire que c’est déjà utilisé pour certains systemes de freinage de camion notamment

    1. J’avais lut pour les trains à grande vitesse mais comme j’ai pas bien compris comment j’en ai pas parlé, apparemment ça évite d’avoir des disques qui chauffent et c’est plus progressif :)

  2. La seule contrainte est qu’il faut tout de même garder un système de freinage conventionnel puisque le champ magnétique faiblit en même temps que la vitesse.
    Et effectivement c’est déjà utilisé notamment au Japon sur les Shinkansen et le Maglev.

  3. Le principe est vieux comme mes robes (courants de Foucault), mais ne pouvait s’observer qu’avec des electroaimants, ce qui réduisait l’intérêt de la démonstration. Depuis la mise au point d’aimants surpuissants au néodyme, il est possible de s’amuser à ça « sans fil ».

Les commentaires sont fermés.