Toutes les couleurs RVB sont dans ces images

RVB-toutes-couleurs-01

Pour afficher les couleurs sur un écran on utilise le système RVB ( Rouge, Vert, Bleu ) qui permet en mélangeant des variations de ces trois couleurs de créer toutes les autres couleurs visibles.
En général sur les ordinateurs modernes on choisit d’utiliser 256 nuances par couleur RVB, ce qui donne 256x256x256 couleurs possibles soit 16 777 216 possibilités de couleurs différentes.

Chaque image de cette page est composée de 16 777 216 pixels, qui ont chacun une couleur différente; il ne manque aucune couleur et il n’y a jamais la même couleur deux fois.

En général, toutes ces couleurs sont représentées comme ça, à la manière d’un « arc-en-ciel » :

RVB-toutes-couleurs-02 RVB-toutes-couleurs-03
Mais des utilisateurs du site AllRGB s’amusent à créer des images qui affichent toutes ces couleurs, et en utilisant des algorithmes ils peuvent les arranger de manière différente pour ressembler à des images originales :

RVB-toutes-couleurs-04

En faisant apparaître certaines couleurs comme du « bruit » dans l’image, on peut même donner l’impression que certaines couleurs n’y sont pas présentes et se rapprocher encore plus de l’image originale :

RVB-toutes-couleurs-05

RVB-toutes-couleurs-06

RVB-toutes-couleurs-07

RVB-toutes-couleurs-08

RVB-toutes-couleurs-09

RVB-toutes-couleurs-10

Il est aussi possible d’arranger les couleurs en suivant des règles qui donnent des formes plus ou moins géométriques et psychédéliques :

RVB-toutes-couleurs-11

RVB-toutes-couleurs-12

RVB-toutes-couleurs-13

RVB-toutes-couleurs-14

RVB-toutes-couleurs-15

RVB-toutes-couleurs-16

Et si à l’inverse on mélange toutes ces couleurs de manière aléatoire, qu’est ce que l’on obtient ?

Du gris :

RBV-gris

ps : Toutes les explications s’appliquent aux images originales en taille réelle, en les réduisant pour les afficher dans l’article elles perdent ces propriétés, si vous cliquez dessus pour afficher les originales soyez patients, 16 777 216 couleurs c’est lourd.

9 thoughts on “Toutes les couleurs RVB sont dans ces images

  1. Je ne suis pas sur que l’image grise résulte d’un mélange aléatoire. Elle dénote plutôt d’une répartition homogène. Dans tout les cas ces expériences sont amusantes.

    1. Vu le nombre de pixels, mélange aléatoire et répartition homogène se confondent forcément. Enfin il me semble…

  2. J’ai un gros doute! Où sont les blancs et les noirs dans ces images? On voit bien dans la capture d’écran que j’ai joint qu’il manque des infos couleur dans l’histogramme des couleurs, notamment aux extrémités de la courbe.
    Et si je ne me trompe pas, une répartition homogène de toutes les couleurs devrait donner un histogramme plat???

      1. l’histogramme est bien plat pour ces images, chaque pixel a bien des coordonnées RGB différentes (j’ai vérifié rapidement en calculant l’histogramme de la première). Le truc c’est que l’image est de très grande résolution aussi il est facile de « cacher les couleurs ». Attention vos écran sont rarement étalonnés pour afficher correctement les images, ça crée des décalages.

        Attention également à ne pas confondre informatique et réalité :  » le système RVB
        ( Rouge, Vert, Bleu ) qui permet en mélangeant des variations de ces
        trois couleurs de créer toutes les autres couleurs visibles ». 256 variations par couleur (R, G ou B) ne prétend pas recréer toutes les couleurs visibles mais les variations sont assez subtiles pour que l’homme ne perçoive pas de différence avec la réalité.

    1. Je confirme ce que dit Viandox l’histogramme est bien plat. Dans Photoshop, il faut mettre à jour l’histogramme manuellement (si non Photoshop utilise une version réduite de l’image). Il faut aussi utiliser l’image originale de 16 megapixels. Sans quoi les pixels sont mélangés et on obtient un histogramme différent.

      Le principe de ces images est le même que l’impression. En « regardant de loin » les pixels individuelles de couleurs très différentes se fondent pour former la couleur d’origine. La différence est qu’en imprimerie on utilise en général 4 couleurs (CYMK).

      En tout cas, l’idée me fascine. Je suis développeur d’un logiciel de traitement de photo (développement RAW, HDR et autres). Si j’ai le temps je vais essayer de créer des images sur ce principe!

Les commentaires sont fermés.