Tester la déflagration d’une bombe atomique

Dans les années 50 plusieurs tests avaient pour objectif de tester les effets d’une bombe nucléaire, pour cela plusieurs maisons, des voitures et des mannequins furent placés à différentes distances de bombes atomiques dans le Nevada.

C’est lors de ces test que furent prises les images célèbres de la maison vaporisée par le souffle, mais seule la maison la plus proche ( 750m ) fut en fait détruite.
Les autres ont plutôt bien résistées comme celle là qui était à 2km et qui existe encore aujourd’hui :

D’autres ont eu moins de chance :

24 thoughts on “Tester la déflagration d’une bombe atomique

  1. Ca ressemble plus à une démonstration de puissance/peur qu’à une réelle expérience scientifique.

    1. A l’époque, il n’y avait bien entendu pas les outils informatiques d’aujourd’hui pour simuler les effets d’une bombe atomique : on était réellement obligé de passer par ce genre d’essais pour observer les effets.
      On peut voir que des personnes (pas des mannequins) se baladent tranquillement dans la zone proche de l’explosion, preuve qu’on avait pas vraiment idée des effets d’une telle chose… Comme jouer avec le feu étant gamin.

  2. Impressionnante vidéo, surtout quand on s’imagine que c’est ce qu’ont vécu les habitants civils d’Hiroshima et de Nagasaki.

  3. Ce que je retiens le plus, ce sont les visages des mannequins… made in « American Dream »
    ça donne une idée du caractère de propagande de l’exercice. Moins vers l’extérieur (à ce moment là, les soviétiques sont déjà sur le coup) que vers l’intérieur. Les photos sont publiées dans LIFE (et sûrement beaucoup d’autres médias). L’idée est de faire peur, en détruisant l’image archétypique de la classe moyenne américaine.

  4. Pour la maison ça compte pas, les amerlocs habitent dans des murs de 4mm d’épaisseur… Aucune chance qu’il y ait de tels dégâts sur les maisons européennes.
    Après, concernant ce super test ultra bien fait et rigoureusement pro, faut bien se dire qu’il a aussi été fait pour renforcer le mythe de la bombe. Concernant les mannequins, ils sont juste pris les premiers qu’ils ont eu sous la main. Je les vois mal dire « Bonjour monsieur-qui-fait-des-mannequins, j’en voudrais quelques-uns faits-sur mesure avec des visages moches, et un corps bien gras, histoire de montrer au monde quel type de personnes on rencontre dans mon pays. »

  5. La maison brule partiellement avant d’être soufflée… » Du coup le rayonnement thermique est il plus rapide que l’onde de choc?

    1. Eh oui ! Les choses (gens, maisons, voitures, etc) brûlent avant d’être touchés par l’onde de choc. Les rayons infrarouge, X et gamma étant des rayons électromagnétiques (comme la lumière), ils se déplacent à la vitesse de la lumière (300 000km/s). L’onde de choc se déplace un peu plus vite que la vitesse du son : seulement 400m/s. La bombe atomique brûle et irradie avant de souffler.

      1. Ah merci pour la réponse avec les chiffres et les termes exacts, j’avais la réponse mais la tienne me convient mieux !
        Et l’espèce de « retour d’onde de choc » qu’on voit à chaque fois, la poussière revole en sens inverse. Une idée ?
        Je pensais au flux d’air chaud qui doit faire une gigantesque cheminée au dessus de l’explosion, mais ..

        1. Tu as raison.
          Lors d’une explosion d’une bombe nucléaire, il se crée une forte émission de rayon de plusieurs nature (qui vont plus ou moins loin en fonction de leur nature, mais aussi ayant un impact différent), ensuite viens une surpression qui souffle les bâtiments (le gros des dégâts) et ensuite viens la dépression qui se crée du fait de l’explosion et de la remontée des gaz chaud …

          En gros une explosion, un Homme voit (si l’on peut dire) sa masse graisseuse liquéfié puis expulsée, viennent ensuite les muscles, et ensuite les os. Sa maison prend feu (l’équipement dedans, papier peint, peinture, …) mais les murs restent, le souffle vient balayer la maison, et au cas ou le retour de souffle viens une fois de plus mais dans l’autre sens, finir la maison. Pour conclure une « pluie » de déchet plus ou moins radioactif viens ce déposer sur la zones ravagée, histoire de condamner les survivants …
          L’homme a toujours beaucoup d’imagination pour détruire son prochain !

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_nucl%C3%A9aire#Effets_d.27une_bombe_atomique

    1. Oui je me suis posé la question aussi. Comment tiennent-elles debout, ne prennent pas feu, la pellicule n’est pas abîmée, … ?
      Si quelqu’un a la réponse ça m’intéresse :)

  6. Il suffit de se cacher dans un frigo pour survivre à une explosion pareille, c’est bien connus! ;)

  7. @ Zurks : je me suis fait exactement la même réflexion.
    Concernant les mannequins, certes ils ont surement été choisi au pif mais leur visage reflètent bien les intentions des américaines et leur connaissance au sujet de cette force de dissuasion. On sent quand même fort la propagande !

  8. j’ai lu un jour à propos du projet Manhattan que le chercheur qui a appuyé sur le bouton a été pris d’un doute au dernier moment, se demandant si l’explosion des atomes n’allait pas faire exploser les atomes d’à côté et finalement créer une réaction en chaîne qui allait détruire la Terre… et il aurait appuyé quand même en se disant « on verra bien »… je ne sais pas si cette histoire est vraie, mais elle est trop belle pour que j’aille vérifier

    1. Ils ont bien fait péter la bombe Starfish Prime dans l’exo-atmosphère, ce qui a bien faillit tous nous faire crever.

  9. Non compris la sismicité, ou les chocs sonores… Inutiles aujourd’hui, nous savons que les retombées radio-actives sont partout en une semaine sur la surface du globe… Utile pour fragmenter un astéroïde dirigé sur notre belle planète, par contre ou le dévier !

    Sinon d’aucune utilité aujourd’hui !

Les commentaires sont fermés.