La première photographie

Le_Gras,_Joseph_Nicéphore_Niépce

On a plus ou moins tous déjà vu la première photographie connue de l’histoire, « Point de vue du Gras » prise par Nicéphore Niépce en 1826 dans sa maison de Saint-Loup-de-Varennes près de Chalon-sur-Saône en Bourgogne.

Mais si on voit souvent l’image qui a été prise comme en haut, on voit moins souvent une photographie de la plaque photographique par elle-même qui est en étain, recouverte de bitume de Judée et qui mesure 16,2 × 20,2 centimètres.
Il a fallu l’exposer pendant 10 heures pour qu’elle retienne cette image.

plaque-photo-premiere-photographie-niepce

Elle est exposée au Harry Ransom Center de l’Université du Texas à Austin depuis 1963.

9 thoughts on “La première photographie

  1. Comment se fait-il que le ciel soit en clair sur la plaque photosensible alors que logiquement il devrait être noir comme sur un négatif ?

    1. Déjà que le N&B n’est qu’une interprétation des couleurs, si tu veux, tu peux tenter une photo couleur sous un logiciel (GIMP ou Photoshop), la passer en N&B et de jouer sur les tonalités, tu verras que pour la même scène, tu peux avoir énormément de résultats ;)

      1. Il ne s’agit pas d’interprétation des couleurs mais de chimie. Le matériau photosensible réagi de la façon suivante : il fonce au fur et à mesure qu’il est exposé à la lumière. Le ciel, clair, va donc fortement impressionner la plaque et apparaître noir. La seul explication serait que le matériau photosensible soit foncé à la base et s’éclaircisse avec l’exposition mais ça me semble bizarre.

        1. Salut Nico,

          La plaque d’étain a été, grâce aux vapeurs d’iodes, révélée. Ce n’est donc plus un négatif mais un positif. Le tirage du haut est réalisé par contact.

  2. On la voit dans le livre « Vocabulaire technique de la photographie ». Livre qui retrace l’histoire de tous les procédés photographiques, du tout debut jusqu’au derniers procédés d’impression numerique.

Les commentaires sont fermés.