Photographier les géoglyphes de Nazca

photo-geoglyphe-nasca-peru-ligne-01

Depuis presque 30 ans le photographe Edward Ranney parcours les lignes qui forment les géoglyphes de Nazca, ces traits qui peuvent atteindre plusieurs kilomètres tracés dans le désert du Pérou il y a 2000 ans qui dessinent des animaux ou des formes géométriques.

Découverts en 1926 dans le sud du Pérou, les géoglyphes de Nazca (ou de Nasca) sont de grandes figures tracées sur le sol (géoglyphes), souvent d’animaux stylisés, parfois simples lignes longues de plusieurs kilomètres, qui se trouvent dans le désert de Nazca.

Le sol sur lequel ils se dessinent est couvert de cailloux que l’oxyde de fer a colorés en rouge. En les ôtant, les Nazcas ont fait apparaître un sol gypseux grisâtre, découpant les contours de leurs figures.

Ces géoglyphes sont le fait de la civilisation Nazca, une culture pré-incaïque du Sud du Pérou qui se développa entre 300 av. J.-C. et 800 de notre ère. Ils ont été réalisés entre 400 et 650.

Les Nazcas réalisaient les figures à grande échelle, probablement à l’aide de procédés géométriques simples comme le carroyage. Les pieux retrouvés sur le Grand Rectangle (300 pieux pour ce rectangle de 800 m de long et 100 m de large) semblent confirmer que ces dessins ont été tracés par simple carroyage : le dessin est quadrillé, puis reporté sur le sol où l’on a pris soin de tirer des cordages qui reproduisent les mêmes carrés à une plus grande échelle.

Les dessins, gravés à la surface de la pampa, prennent la forme d’animaux : singe, oiseau-mouche (colibri), condor, jaguar, araignée, orque, héron, pélican. On trouve aussi des figures géométriques : lignes, spirales, ellipses, trapèzes et triangles.

On a déjà dénombré plus de 350 dessins distincts. Ils franchissent les ravins, escaladent les collines sans que leur forme ni la rectitude apparente des lignes en soient affectées. La plupart des figures sont constituées d’une seule ligne ne se recoupant jamais.

Ces tracés représentent les divinités animales du panthéon religieux des Nazcas. On a retrouvé, associées aux lignes, diverses poteries reprenant les mêmes motifs stylisés que les géoglyphes.

Si on en voit en général des photos aériennes, Edward Ranney lui est resté près du sol pour les capturer dans leurs paysages avec son appareil photo grand format en les voyant avec la même perspective que leurs créateurs.

Toutes ses photos sont rassemblés dans le livre « The lines » :

The Lines

de: Edward Ranney

éditions: Yale University Press

prix: 33,23€

Aller voir

photo-geoglyphe-nasca-peru-ligne-02

photo-geoglyphe-nasca-peru-ligne-03

photo-geoglyphe-nasca-peru-ligne-04

photo-geoglyphe-nasca-peru-ligne-05

photo-geoglyphe-nasca-peru-ligne-06

photo-geoglyphe-nasca-peru-ligne-07

photo-geoglyphe-nasca-peru-ligne-08

photo-geoglyphe-nasca-peru-ligne-09

photo-geoglyphe-nasca-peru-ligne-10