[Mystère #72] I. K. Brunel regarde le lancement du Great Eastern en 1858

mys72

-Le gagnant :

C’est knirirr qui a trouvé le premier, bravo !

-La réponse :

Le paquebot transatlantique le Great Eastern, avec ses vingt-deux mille tonnes, était le plus grand navire construit au XIXe siècle avec une capacité d’embarquement de 4 000 passagers sans qu’il soit nécessaire de le réapprovisionner en charbon entre la Grande-Bretagne et la côte est des États-Unis. Il détient longtemps le record du navire le plus long (jusqu’en 1899) et le plus gros du monde (jusqu’en 1901). Après des débuts difficiles comme paquebot, il est reconverti et pose le premier câble transatlantique sous-marin puis sert d’attraction publicitaire et touristique jusqu’à sa démolition en 1889.

Il avait été conçu par l’ingénieur anglais Isambard Kingdom Brunel, qui est surtout connu pour avoir créé le Great Western Railway (Grand chemin de fer de l’Ouest, ligne Londres-Bristol), une célèbre série de vapeurs, dont le premier pourvu d’une hélice, et de nombreux ponts et tunnels importants. Ses réalisations ont révolutionné les transports publics et l’ingénierie moderne.
Bien que les projets de Brunel n’aient pas toujours été couronnés de succès, ils se sont souvent trouvés porteurs de solutions innovantes, apportant des réponses à long terme à bien des problèmes d’ingénierie. Au cours de sa courte carrière, Brunel réalisa de nombreuses « premières », notamment par sa participation au percement du Thames Tunnel sous la Tamise, premier tunnel sous un fleuve navigable et le développement du vapeur Great Britain, premier navire maritime à coque de fer mû par une hélice, qui était aussi à l’époque le plus grand navire jamais construit.

Le photographe Robert Howlett avait été commissionné par The Illustrated Times pour documenter la construction et le lancement du Great Eastern.
Pour cette photo Howlett a tourné son appareil loin de l’énorme navire pour enregistrer la réaction humaine au spectacle attendu.

Sur la photo on voit Brunel – l’homme court à l’avant centre, tourné vers la droite – et des investisseurs du syndicat qui avait dépensé trois millions de dollars pour la construction du navire.
Brunel ne voulait pas de spectateurs présents, mais les propriétaires ont vendu des billets et les gens sont venus par milliers.

Le Great Eastern a obstinément refusé d’être déplacé vers le bas de la rampe de lancement, et un accident blesse une douzaine d’ouvriers et en tue cinq, il faudra encore plusieurs mois de travaux pour réussir à le mettre à l’eau.

[Source]

Des images du Great Eastern :

01-great eastern plan-2000

02-Great_Eastern-peinture

03-Great_Eastern-Lebreton

04-Great-Eastern 1

05-Robert Howlett - The Bows of the Great Eastern, 1857

06-Great-Eastern-Construction

07-The_Great_Eastern_by_Robert_Howlett,_1857

08-Great_Eastern-Stapellauf

09-SS_Great_Eastern_in_New_York_Harbor_by_Stacy

10-Dining_Saloon_on_the_S.S._Great_Eastern_(8204527865)

11-Bacon-300-1866-ost

20 thoughts on “[Mystère #72] I. K. Brunel regarde le lancement du Great Eastern en 1858

  1. C’est une photo prise lors du 2nd congrès international de magie qui a eu lieu en 1894 à Tulsa (Oklahoma). On peut voir sur le cliché un groupe de magiciens qui attendent une livraison de lapins blancs qu’ils camoufleront dans leurs chapeaux à double fond, pour mieux les faire apparaitre durant le spectacle. On peut aussi reconnaitre, au milieu du groupe, le jeune Harry Houdini, qui fixe le photographe, alors qu’il n’était qu’un apprenti prestidigitateur, mais déjà en recherche de notoriété et de reconnaissance de la part de ses pairs.

  2. On peut reconnaître sur cette photo un personnage important du 19ème siècle.
    Il est debout, porte un manteau noir, une chemise blanche et un chapeau haut de forme.

    Il est ici accompagné d’amis et de représentants de la finance, de la vie politique et industrielle.

    On peut distinguer ces derniers à leur manteau noir, leur chemise blanche et leur chapeau haut de forme.

  3. Le retour de Napoléon de l’ile d’Elbe incognito sous ses rouflaquettes mais la main dans son veston le trahi.

  4. C’est la rencontre annuelle des rescapés du radeau de la Méduse qui se retrouvent pour boire une p’tite coupette de champagne sur les restes du radeau.

  5. Je ne connais pas cette photo mais par contre je pense qu’elle a un rapport avec une série de Robert Howlett sur le lancement du plus grand paquebot de l’époque le Great Eastern en 1857.

    Ce qui est sûre c’est que le petit au 1er plan à droite avec un cigare à la main c’est Isambard Kingdom Brunel ingénieur du bateau et très grand ingénieur anglais.

  6. La pose, le chapeau, ob dirait Isambard Kingdom Brunel, un ingénieur et constructeur de bateau si ma mémoire est bonne. Il doit être en train de regarder un de ses navire partir.

  7. La première convention de sosies d’Abraham Lincoln eu lieu à Shutter Island le 1 avril 1867. Au petit matin d’une mémorable soirée point d’orgue de cette belle manifestation, les 72 participants eurent la désagréable surprise de découvrir qu’ils ne se souvenaient plus du tout de l’endroit où ils avaient garé leur bateau à aubes la veille. dans la précipitation qu’entraîna le début de panique certain mélangèrent leurs costumes avec celui d’un de leur petit camarade.
    on en rit encore !

  8. C’est marrant les différentes expressions des personnages, les deux les plus proches en ont rien à faire, regards au loin/ mains dans les poches, les deux juste à côté les regardent comme si ils voulaient les tuer (ou les bouffer selon le contexte) et les quatre au milieu avec le plus petit devant veulent juste passer sur la photo !

  9. Je suis sous le charme de la grande humilité et de la culture de ceux qui ont donné la bonne réponse, sans consulter google, bien entendu … :)

Les commentaires sont fermés.