[Mystère #140] Un avion pour faire exploser les mines marines

vroomavioin

-Les gagnants :

freawheelin a trouvé le modèle de l’avion mais à inversé son utilisation, rmn schrmns et ragnar ont finis de trouver la réponse.

-La réponse :

L’avion est un Vickers Wellington DWI Mark II utilisé durant la Seconde Guerre Mondiale par la 1ère unité de reconnaissance, l’anneau qui l’entoure servait à générer un champ magnétique qui faisait exploser les mines sous-marines magnétiques.
Ce modèle particulier était basé à Ismaliya en Egypte.

18 thoughts on “[Mystère #140] Un avion pour faire exploser les mines marines

  1. Un Vickers Wellington de la seconde guerre mondiale équipé d’un anneau électromagnétique pour la détection des mines navales.
    Recherche avec Google « WW2 bomber detector »

    1. Apparemment ce dispositif n’était pas destiné à détecter les mines mais à faire exploser les mines à capteurs électromagnétiques

  2. avion equipé d’un detecteur magnetique

    Victor Vacquier a mené des recherches avec l’ A.I.L. sur les
    magnétomètres et fait des essais sur un Catalina avec succès, en
    détectant le sous-marin S-48.
    Vacquier V., 1941

    testé également avec un anneau magnétique alimenté par un générateur,
    système adapté des tests menés sur Wellington par les anglais.
    peut-etre utilisé sur la detection de mines ou sous-marin
    certains pensent aussi a des detections de gisements metalliques

  3. Il s’agit d’un bombardier britannique Vickers Wellington, équipé d’un système électromagnétique d’explosion à distance des mines sous-marines allemandes durant la Seconde Guerre Mondiale, après qu’une de ces mines ait été décortiquée dès 1939 pour en analyser le système de mise à feu. Ce système appelé DWI (Directional Wireless Installation), constitué d’un ressort en aluminium inclus dans un anneau de balsa de plus de 16 mètres de diamètre, dans lequel passait un courant généré par un moteur de Ford V8 dans la carlingue…

    Le bombardier volait lentement à basse altitude (minimum 9 mètres…) au ras de l’eau et les ondes magnétiques déclenchaient les détonateurs, effaçant de fait les champs de mines posés par les U-boote, en particulier devant les sorties de port de mouillage…

    LA photo a été prise à Ismaliya, en Egypte, à partir de mai 1940, où un seul exemplaire de ces appareils opéra.

Les commentaires sont fermés.