On a atteint la limite des affiches minimalistes

Gidi Vigo vient de créer ces affiches minimalistes de super-héros en poussant le concept jusqu’à la limite, maintenant on va enfin pouvoir passer à autre chose.

( Via : uFunk )

20 thoughts on “On a atteint la limite des affiches minimalistes

  1. « On a atteint la limite des affiches minimalistes », pas tout à fait d’accord. Une seule couleur et UN SEUL pixel et là effectivement ce sera la limite (du manque d’imagination pour faire parler de soi)… Désolé de ne pas m’enthousiasmer pour ces « créations artistiques » de bobos des villes. C’est p’t’êt ben qu’nous autres d’la campagne on n’voit jamais d’affiche alors on n’y comprend rien à tous ces trucs d’artistes.

    1. Non non, j’te rassure, je suis de la campagne (et artiste, j’suis en école d’art) mais je ne vois pas l’intérêt non plus de faire des affiches comme ça. Enfin, on peut toujours reconnaître le travail de recherche des valeurs précises RVB x’)

      1. Je pense qu’il faut y voir là beaucoup d’humour dans le sens où, de nos jours, le concept « less is more » a été vu sous tous les angles et pas toujours les bons.

  2. « maintenant on va enfin pouvoir passer à autre chose »

    Pour moi ce n’est pas là le paroxisme de l’art minimaliste. Le minimalisme donne un coup de pied au cul, doit évoquer quelque chose d’agréable ou non. La c’est plat, ce n’est pas frappant comme oeuvre, rien n’en resort.

    Et pourtant je suis un grand fan de ce mouvement.
    (avis perso ;)

      1. Oui oui! Je n’ai rien contre cette phrase car c’est à mon avis le mot que veut faire passer l’artiste, je ne vous prend pas à partie maitre de la boite!

        Je trouve juste la démarche de l’artiste trés light, des données rvb pas extra, trés calque sur les fiches pantones.

        Bref! Site toujours aussi constructif! :)

  3. On sait bien que l’art contemporain se concentre plus sur l’idée, le concept présidant à la réalisation de l’oeuvre, que le résultat esthétique lui-même. Y’a de l’idée… même si c’est un peu léger! Ca fait sourire quand on voit la première, après ya plus vraiment d’intérêt. Et pour des affiches je trouve, comme pat, que la moindre des choses aurait été du Pantone, ou au moins du CMJN, histoire d’être au moins raccord avec le support prétendu…

  4. Aïe ! On frôle la fumisterie là, ou on y est en plein dedans ! J’aime beaucoup toutes ces affiches fans arts minimaliste, il y en a de très belles et aussi de belles idées… mais bon, là c’est du grand vide :-(

  5. Je ne vois pas pourquoi tout le monde s’emporte. N’est-ce pas ici un exercice comique sur le « sur-minimalisme » d’affiches que l’on retrouve sur les blogs ces dernières années? Une blague de graphistes pour graphistes? En tout cas si ce n’était pas l’intention de l’auteur je ne vois pas ce que c’était. Pour ma part j’ai trouvé ça plutôt amusant.

Les commentaires sont fermés.