Lucid dream II : des contorsions surréelles dans des portraits de glaise

Ces portraits de glaise nue se concentrent sur l’expression des visages, en retirant les détails parasites comme les cheveux ou les vêtements. Chacun d’entre eux est modifié ensuite par des distorsions surréalistes ou poétiques, qui interrogent l’espace liminaire entre la conscience et le subconscient, le rapport entre soi, l’autre et le mélange subtil des émotions.

Dans cette série Lucid Dream II, l’auteur Johnson Tsang basé à Hong-Kong étire les visages, les rend habités par d’étranges personnages, en fait des lieux en état de délabrement ou ayant subi des outrages, ou les essore comme des linges.

On peut voir plus de travaux par cet artiste dans ses autres séries sur Instagram et sur Facebook.