Levalet joue avec la réalité