Les canards d’Olivier Cablat

duck-olivier-cablat-01

Pour son projet DUCK le photographe français Olivier Cablat a recherché et a rassemblé des images de bâtiments et de véhicules dont la forme non-fonctionnelle représente d’autres objets, que ce soit des canards, des fruits ou des objets surprenants et les extraits de leur contexte en les plaçant sur un fond blanc.

En anglais on appelle de façon péjorative ce type de bâtiments des « duck », d’où le titre.

Les photos sont disponibles dans ce livre :

DUCK - Olivier Cablat

de: Olivier Cablat (Auteur)

éditions:

prix: --€

Aller voir

duck-olivier-cablat-02

duck-olivier-cablat-03

duck-olivier-cablat-04

duck-olivier-cablat-05

duck-olivier-cablat-06

duck-olivier-cablat-07

duck-olivier-cablat-08

duck-olivier-cablat-09

3 thoughts on “Les canards d’Olivier Cablat

  1. En architecture, le fait de construire un bâtiment ressemblant un objet du quotidien est appelé « Architecture Canard », nom donné par l’architecte américain Robert Venturi en hommage au « Big Duck » de Flanders (https://fr.wikipedia.org/wiki/Big_Duck) que l’on retrouve en haut et en bas de cette page.

    Voilà pourquoi « Duck ».

  2. Une information qui complète bien la description que tu as fais : il s’agit d’une extrapolation des théories de Venturi, un architecte américain qui a définit l’architecture « canard », qu’il nomme ainsi après avoir découvert le restaurant « Big Duck », pour décrire les architectures dont la forme symbolique n’a rien à voir avec la fonction (et qui disent « fuck the context »). Le « Big Duck » a l’air d’être l’élément emblématique du livre, ce n’est pas pour rien !
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_%C2%AB_canard_%C2%BB

Les commentaires sont fermés.