Le coeur battant d’un embryon de poussin

La chercheuse Anna Franz a coupé la coquille d’un oeuf de poussin fertilisé depuis 72 heures et a injecté de l’encre dans son artère vitelline pour faire apparaître le système vasculaire de l’embryon avec son coeur qui bat.

20 thoughts on “Le coeur battant d’un embryon de poussin

  1. Très troublant en fait…
    Se rendre compte que cette toute petite chose « ridicule » est déjà de la vie…
    J’dois être trop sensible, mais tout ce que j’ai ressenti, c’est de la tristesse parce qu’elle a ouvert l’œuf donc qu’il va mourir. (Oo)
    Cette toute petite pulsation, comme un tic tac de montre, perpétuel, ca semble extraordinaire, sorti de nulle part.

    Enfin bref, je divague.

      1. ahah -> vague :p

        c’est sur c’est troublant, on est tous un jaune d’oeuf un jour dans notre vie aussi … (mais bon ok personne n’injecte de l’encre dans le ventre d’une maman ^^)

    1. Pour la science, mouais. On le savait déjà, qu’un œuf fécondé c’est un embryon. Elle a pas découvert grand chose ce jour là, la chercheuse, à part peut-être Youtube.

  2. « Au nom de la science »… Ca laisse rêveur de voir que l’homme se permet de se prendre pour un être supérieur au nom de la science.
    Ca va sauver des vies d’injecter de l’encre dans un embryon de poussin ? Pas sur… Et hormis le côté « artistique » de la chose (qui m’échappe soit dit en passant), cette chercheuse aurait sans doute mieux fait de se contenter d’observer la nature telle qu’elle est plutôt que d’intervenir.
    Ah l’homme, quand comprendra-t-il que de toutes les espèces il est de loin la plus inutile…

    1. Sans vouloir vous dépitez j’ai moi même fait cette expérience comme l’ensemble des étudiants de biologie de France… Mais ce n’est pas bien plus cruel que le crabe ébouillanté.

  3. L’utilité est-il donc le seul critère de légitimité sur terre ?
    Le rire, la musique, l’amour, l’amitié, ces choses dont seul l’Homme est réellement capable seraient donc aux abonnées absentes ? Seule la pollution compte pour définir l’homme ?
    Allons, tout n’est pas tout blanc, mais tout n’est pas tout noir…(jaune, à la rigueur…) ^^

    1. C’est n’importe quoi.
      Le rire n’est pas le propre de l’homme bien des espèces animale rigole à leur façon (mais déjà voir des primates).
      La musique n’est pas le propre de l’homme non plus, il parait que des oiseaux chantent ! Des mammifères marin également.
      L’amour n’est pas le propre de l’homme, il y a des espèces bien plus fidèle que l’espèce humaine en moyenne.
      L’amitié n’est pas le propre de l’homme non plus. Il y a même des amitiés inter espèce (Voir peut être ce que l’on appel nos animaux de compagnie. Et faudrait arrêter de croire qu’un chien ou un chat nous prend pour l’un des siens. Je pense bien qu’un chien fait la différence entre un autre chien et une personne !).

      Ce qui semble bien être propre à l’homme, c’est cet égocentrisme extrême qui lui tend à croire qu’il est si exceptionnel que cela.
      Pourtant la nature nous montre tous les jours que bien des situations nous paraîtraient exceptionnel pour un humain.

      Alors oui, tout n’est pas blanc ou noir. Mais pourquoi n’injectons nous pas de l’encre dans le Bide ouvert d’une femme ? Puisque c’est au nom de la science !

  4. Le rendez-vous des biens-pensants a bien eu lieu.

    « Pôvre gnigni poussin », qui n’en est pas un. Tout au plus un organisme comparable à tous ceux qu’inconsciemment vous détruisez jour après jour de votre simple présence.

    Observer la nature sans intervenir ? Comme c’est beau, j’en pleurerais. A un moment ou un autre, être vivant, être pensant, être humain, c’est se salir les mains, que ça plaise ou non. Progrès et savoir ne sont que sacrifices, souffrances et détermination.

    La vidéo est instructive. Idéale pour des cours SVT type collège.

Les commentaires sont fermés.