La première photo prise sur la Lune est d’un sac poubelle

sac-poubelle-lune-01

Le 20 juillet 1969, Neil Armstrong sort du module lunaire de la mission Apollo 11, descend l’échelle, pose le pied sur la surface de la Lune pour la première fois, prononce sa phrase historique … et prend un sac poubelle en photo.

En effet approximativement 5 minutes avant avoir posé le pied sur la Lune, Armstrong et Aldrin se sont attelés à la tâche ingrate de nettoyer le module lunaire des détritus accumulés pendant le voyage, des emballages de la nourriture aux déchets d’origine humaine dans le but de gagner le maximum de masse et d’espace pour le voyage de retour.

Ils ont placé tout ça dans un Jettison Bag, un sac blanc spécial de 1m par 70cm, Aldrin l’a fait passer à Armstrong qui l’a poussé plus bas sur le sol.

Alors qu’Armstrong commence à photographier la surface lunaire lors de sa première sortie à la surface de la lune son premier réflexe est de photographier ce sac poubelle.

Plus tard il lui donnera un coup de pied pour l’envoyer sous le module en dehors du passage où il restera jusqu’à la fin de la mission, et effectivement il est visible sur toutes les photos du module prises par la suite.

sac-poubelle-lune-02

sac-poubelle-lune-03

sac-poubelle-lune-04

sac-poubelle-lune-05

sac-poubelle-lune-06

11 thoughts on “La première photo prise sur la Lune est d’un sac poubelle

  1. Ha …. Ils découvrent la lune et leur premier reflexe avant de sortir est de nettoyer la navette? A eclaircir…. ou c’est une blague?

      1. Sans doute, aucune attaque contre vous, c’est que ça fait un peu marrer de voir les priorités alors que c’était le premier pas sur la Lune quand même! :)
        Bon à retenir de positif, les déchets sont emballés, pas comme souvent sur terre (compris mers et océans bien sûr :( )

      1. Pas d’étoiles visibles dans le ciel. D’accord avec Stéphane, Kubrick est passé par là, mais en oubliant des détails…

        1. Revoyez le documentaire (jusqu’à la fin du générique final) s’il vous plait, vous aurez l’air moins naïfs.

      2. Et donc dans le scénar de Kubrick il était marqué que la première chose que ferait Armstrong c’est de balancer un sac poubelle par le hublot, la plus grande escroquerie du monde aurait donc été subventionnée par le gouvernement américain et Handy Bag …

    1. Peut-être que la priorité en pareille circonstance n’est pas de marcher sur la Lune, mais d’être prêt à repartir dès que nécessaire … cela semble être du bon sens.

  2. Où est la soupape du sac? Il me semble difficilement concevable de remplir une poubelle en scaphandre… Du coup c’est bien en pression atmosphérique que le remplissage et la fermeture ont été effectuées.
    Lors de l’ouverture du sas pour le jeter, le sac aurait du se déchirer, gonflé par la depression.
    La position du sac sous le panneau United states est chargée de sens…

    1. ah. Ou alors l’air est sorti tranquillou puisque la fermeture du sac à l’aide d’un simple lacet n’est pas hermétique.

Les commentaires sont fermés.