Un hommage au folklore slave dans ces portraits chamarrés