Le gouffre des Trois Ponts

gouffre-3-ponts-liban-01


Le gouffre des Trois Ponts, ou gouffre de Baatara est un gouffre de 250 m de profondeur sur 260 m de large situé à Tannourine, au Liban. Lors de la fonte des neiges, une cascade de 90 m de haut s’y forme.

Le gouffre possède deux formations en forme de ponts, l’une au tiers de la profondeur depuis la surface, l’autre aux deux-tiers. Depuis la rive opposée du gouffre, ces deux formations donnent l’impression, avec la partie supérieure, de constituer trois ponts.

Au printemps et en été, lors de la fonte des neiges, l’oued Baatara accède jusqu’au rebord du gouffre et forme une cascade de 90 m de hauteur qui tombe derrière les trois ponts, avant de s’infiltrer dans les 250 m de profondeur du gouffre.

Le gouffre a été découvert en 1952 par le spéléologue français Henri Coiffait.

gouffre-3-ponts-liban-02

4 thoughts on “Le gouffre des Trois Ponts

  1.  » Le gouffre a été découvert en 1952 par le spéléologue français Henri Coiffait. »

    C’est fini le temps des colonies. Il faut arrêter de tout centrer sur nous les occidentaux ou les français. Ça compte que si c’est un far bien de chez nous qui découvre? Ça m’étonnerais que les habitants du lieux n’en ai pas eu connaissance.

    On peut dire : « Henri coiffait fut le primer européen à l’explorer » par exemple.

    Si vous demandez à un Zambien qui à découvert les chutes victorias il vous dira que

    David Livingstone n’a rien découvert du tout puisque ces chutes n’ont jamais disparues :)

    1. ça fait du bien de voir que je suis pas le seul à cramer ce genre de propos néo colonialiste au passage. Le lieu à l’air vraiment magique.

Les commentaires sont fermés.