Des visages composés dans des raquettes anciennes


Les étranges visages que montrent ces raquettes sont composés par Leonardo Ulian, artiste londonien. Il assemble des éléments électroniques comme des résistances et de petites pièces métalliques, pour créer ce qui ressemble à des traits humains plus ou moins stylisés et abstraits, dans l’ovale formé par la raquette.

L’auteur indique que :

« la forme d’œuf de la « tête » de ces raquettes anciennes me rappelle quelque chose de familier mais perdu pour le moment. Le résultat est une composition qui ressemble vaguement à un visage humain fait d’objets recyclés du passé, la raquette, qui s’oppose au reste des éléments, des éléments électroniques, et des objets trouvés. Ensuite, une anomalie appelée paréidolie, le mécanisme qui permet à nos cerveaux de faire évoluer les objets de toutes sortes vers une interprétation de formes connues, fait le reste. Est-ce que ce seront les visages du futur ? »

On peut voir davantage du travail de cet artiste sur son Instagram.