Dans le métro de Tokyo avec Michael Wolf

Le photographe Michael Wolf prends en photos les gens pressés contre les vitres du métro bondé de Tokyo pour cette série intitulée « Tokyo Compression« .
Il y a d’autres photos sur son site.

16 thoughts on “Dans le métro de Tokyo avec Michael Wolf

  1. Je crois que j’irai plus loin que de la peine, lorsque je regarde ces photos et surtout la série dans son ensemble, je ne vois pas au premier abord des gens pressés contre des vitres, mais plutôt des personnes qui ont perdues la vie dans un tragique accident de métro. Maintenant j’ai peut être un regard un peu trop morbide sur le sujet, et je ne sais pas ce que voulait faire réellement passer le photographe dans cette série, mais je trouve cela très troublant.

  2. oui moi aussi j’y vois surtout beaucoup de fatigue et de lassitude : fermer les yeux, poser sa tête contre la vitre, en attendant que ce moment désagréable du métro soit passé. C’est un moyen de ne pas être trop affecté par la corvée des transports en communs.

    même combat à paris !

  3. Je ne vois rien de triste . J’ y vois plutôt une résignation passive, à la limite de la méditation pour certain, une capacité à se mettre en veille et se déconnecter pour supporter le rythme peut-être ?

  4. Salut !
    Je passe régulièrement sur la boite verte mais je n’ai jamais commenté :)

    Je prends souvent le métro, tous les jours la ligne 4 puis la ligne 12 pour aller au taff. A vrai dire je vis assez mal la proximité avec les gens, je passe mon temps à bouillir interieurement dès qu’une nana laisse trainer son gros sac imitation Gucci… Mais il y a plein de petites situations, qu’on pourrait classifier unes par unes d’anodines qui au bout d’un trimestre de boulot (par exemple pour moi entre deux semaines de RTT) finissent par me pourrir et ne me faire souhaiter qu’une seule chose pour la suite, c’est quitter Paris, vite !
    Mais j’ai donc un regard particulier sur cette série de photos, qui me laissent espérer que tous ces japonnais, ni tous les parisiens que je cotoie tous les jours ne vivent le meme calvaire que moi.
    Les écouteurs sont une très bonne arme et les japonnais ne sont pas les derniers pour ça ; les mangas qui se lisent rapidement, etc… Ils s’adaptent et semblent presque entrer en hibernation pendant ce moment de promuiscuité en réalité naturellement et fondamentalement invivable pour l’espèce humaine.

  5. Moi je trouve ces photos magnifiques. Bizarrement, aucun des commentaires précédents ne le relève, mais il y a un travail phénoménal derrière tout ça, et le mélange métal/vitre embuée/visages donne une impression de technique hybride.

    Merci pour nous avoir fait découvrir tout ça!

    (Et pour revenir au 3615 Mavie, j’ai pris le métro pendant 10 ans à Paris, je n’en suis pas mort, il faut arrêter d’exagérer. Tout le monde a l’air fatigué au retour du boulot, et les longs trajets en transport en commun n’aident pas, c’est un peu enfoncer une porte ouverte)

  6. Y a que moi pour bander grave sur la

    3ème photo? D’ailleurs elle est mon fond d’écran dorénavant.

      1. Oups, désolé je sais même plus laquelle c’est. Mais je crains le pire, j’étais jeune et con…encore navré.

        2014-08-21 9:04 GMT+02:00 Disqus :

Les commentaires sont fermés.