Des chats équipés de GPS pour capturer tous leurs déplacements nocturnes

carte-gps-chat-01

Les chats c’est peut être souvent très mignon mais c’est aussi des féroces prédateurs qui peuvent être un danger pour la faune sauvage locale, c’est la raison pour laquelle en Australie ils sont considérés comme une espèce envahissante.

Comme les gens ont tendance à être persuadés que leur gentil chat reste bien sage à la maison pendant la nuit une organisation de protection de la nature a eu l’idée de fixer des récepteurs GPS sur leur collier pour enregistrer tous leurs déplacements pendant la nuit, avec des résultats parfois assez étonnants.

carte-gps-chat-02

carte-gps-chat-03

carte-gps-chat-04

carte-gps-chat-05

carte-gps-chat-06

carte-gps-chat-07

carte-gps-chat-08

4 thoughts on “Des chats équipés de GPS pour capturer tous leurs déplacements nocturnes

  1. Ces enregistrements mériteraient un commentaire car certains points sont reliés à d’autres par une ligne droite ce qui suggère qu’il n’y a aucun point intermédiaire : rapidement de déplacement (aller et retour) ? incertitude de mesure ?

  2. J’avais vu un super reportage à ce sujet sur Arte.
    C’était en Angleterre il me semble, et ils ont aussi équipés les chats de GPS.
    Ce qu’ils ont remarqués (entre autre) en Angleterre, c’est que les chats de campagne qu’ils ont testés utilisaient presque toujours les même « route », et ces « routes » longent généralement une haie ou un chemin. (perso je pensais qu’ils se laissaient guider au hasard des rencontres)
    Par contre pour les chats de villes, ils ont remarqués des différences flagrantes avec les chats de campagne, dont le fait que les chats s’étaient répartis une rue et évitaient soigneusement les bouts de rue occupés par un autre chat.

  3. vraiment louche l’avant dernière : le nuage de points au nord est relié d’un côté par un segment tout droit, et de l’autre par une grande courbe continue sans accroc, qui ne suit ni un chemin, ni le relief et atterri en plein milieu du stade de foot. A moins que le chat fasse des tours d’hélicoptères avec l’aller en ayant enclenché le brouilleur gps, je ne voi pas beaucoup d’autre solution qu’une piètre qualité de réception sur la majorité des parcours enregistré. Conclusion, les traces ne sont exploitables pour rien.

  4. en effet certains tracés ne tiennent absolument pas compte des obstacles, par exemple.
    il est probable que les signaux gps n’étaient pas continus et fonctionnaient par impulsions à intervalles réguliers.

    il est aussi possible que ce que l’ont voit sur les photos corresponde à plusieurs jours de déplacement avec par exemple un signal toutes les deux ou trois heures, ce qui expliquerait certains déplacements en ligne droite: le tracé relie alors deux points distants sans tenir compte du trajet réel effectué entre les deux…

    @Joe Tj: j’avais vu ce reportage, c’était vraiment bien fait. certains matous se démarquaient vraiment des autres (comme ici) en allant vraiment très loin de chez eux, et d’autres ne dépassaient pas les limites du voisinage….

Les commentaires sont fermés.