Casques de chevaliers allemands – 1500

( SourceVia )

21 thoughts on “Casques de chevaliers allemands – 1500

    1. Est ce tellement étonnant ? A partir de 1502, c’est Philippe de Habsburg, dit Philippe le Beau, qui devient roi de castille par son mariage avec Jeanne de Castille, dite Jeanne la Folle. A partir de cette date, les rois de castille, puis d’Aragon à la mort de Ferdinant, sont des Habsburgs.

    1. Je dirai, mais faudrait que je demande à un spécialiste que je connais, que certains sont des casques de tournois, donc peu souvent frapper à la tete. Mais de toute maniere, quand on connait les principes du combat en armure, ce n’est pas très étonnant d’avoir peu de dommages sur les casques.

  1. On devrait essayer de remettre ses trucs à la mode. J’imagine assez bien un casque d’armure dessiné par JP Gaultier (produit de luxe), ou un casque en alu qu’on trouverait à la foire fouille ou chez Tati pour 5 euros (casque de pauvre). On pourrait aussi imaginer des casque pour les hommes, pour les femmes, les enfants, les vieux, les rockers, les rappeurs, les hommes d’affaires, les femmes de ménage, les coiffeurs, les plombiers, les pompiers, les taxis, les agents pôle-emploi, les journalistes, les hommes politiques, les strip-teaseurs…

  2. Cette vidéo est un très bel exemple de la mobilité réelle (par opposition à l’image du chevalier immobilisé par le poids de son armure) ainsi que des techniques de combat :

    http://youtu.be/5hlIUrd7d1Q

    Nota : baissez le son, ça résonne beaucoup !

    1. Oui, ils sont très bons ! Ils avaient fait des démonstrations lors de l’exposition sur l’épée, au musée du Moyen-Âge à Paris. Et très sympa aussi (mais bonne descente, boudié… Et le commissaire adjoint de l’expo encore pire, le c… )

  3. C’est étonnant comme les 7° et 8° font penser à des casques de gladiateurs Romains… Inspirés les Teutons!!
    (Non quand même je suis mauvaise langue le premier et aussi d’autres sont très beaux et originaux)

  4. Lejeaille @ On peut en voir effectivement au Museo de las Armas de Madrid . Je crois par ailleurs qu’on y signale qu’elles ont été fabriquées en Allemagne . Bien vu en tous cas .

  5. Ceux qui s’interessent aux armes et armures anciennes :

    http://www.wallacecollection.org/

    Y’a des pièces absolument splendides.

    D’autres part, si vous cherchez un excellent (un perfectionniste) forgeron d’armes anciennes (principalement couteau, dague, mais aussi marteau de guerre. pas encore épée, par contre) hésitez pas à m’en parler (ou à faire des recherche avec Fabrice Cognot Bladesmith, mais il a pas encore de site à lui, sauf facebook)

    Et sachez que vient de se créer une fédération regroupant les pratiquants des Arts Martiaux Historiques Européen (qui n’ont rien à envier, au contraire, aux techniques de combats orientales) : http://www.amheonweb.net/site/node/162

    Voila, pub finie !

    1. La peur n’était pas vraiment recherché dans les casques occidentaux (contrairement aux casques japonais, par exemple, conçus pour ressembler à ceux de démons). On recherchait vraiment surtout à se protéger. Et croyez-moi (pour avoir vu tester), un gars en armure du 15, y’a pas grand chose qui traversait l’armure, et en tout cas pas un coup d’épée. Même les mousquets qui apparaissent à cette époque ne peuvent traverser une bonne armure (une arbalète, par contre…). Les chevaux, eux, étaient beaucoup plus vulnérables.

      mais à cette époque, la chevalerie perd son rôle de maitresse des batailles au profit de l’infanterie : les carrés suisses défont Monseigneur Charles de Bourgogne lors des batailles de Morat et Grandson, l’artillerie de ce fourbe de François 1er détruit à Marignan les troupes de Monseigneur Charles de Habsbourg, mais surtout on voit l’apparition des redoutables tercios espagnols, véritables forteresses humaines, qui resteront quasi invaincus pendant 150 ans, jusqu’à Rocroi (1643)

      La charge de cavalerie, tout en restant nécessaire, n’est plus que le moyen de donner le dernier coup de boutoir au moral de l’ennemi, ou bien de poursuivre et exterminer l’ennemi en déroute.

Les commentaires sont fermés.