Une bataille de pets au Japon en 1600

bataille-pet-japon-01
En plein combat

Ce rouleau illustré japonais date de l’époque d’Edo ( 1603-1868 ), l’auteur de ce pamphlet est inconnu mais il montre une bataille de flatulences entre un groupe de japonais aux pets puissants contre ce qu’on pense être un groupe d’étrangers qui débarquaient un peu plus nombreux au Japon à l’époque.

bataille-pet-japon-02
Des moyens de défense rudimentaires
bataille-pet-japon-03
Mais les pets sont trop puissants et passent à travers tout
bataille-pet-japon-04
Stockage de munitions
bataille-pet-japon-05
Les pets arrachent les arbres
bataille-pet-japon-06
Désarçonnent les cavaliers
bataille-pet-japon-07
Et font voler les chats !

Vous pouvez voir toute l’histoire en morceaux sur le site de l’université Waseda, sinon je vous les ai rassemblés en panoramique que vous pouvez voir en cliquant sur l’image en dessous ( ça se lit de droite à gauche ) :

panorama-flatulence-manuscrit-japon

Et il a été publié sous forme de livre il n’y a pas longtemps :

Histoire d'un pet - La déconfiture de Fukutomi (nouvelle édition)

de: Anonyme (Auteur), Pigeot, Jacqueline (Traduction), Kosugi, Keiko (Traduction), Satake, Akihiro (Traduction)

éditions:

prix: 17,50€

Aller voir

24 thoughts on “Une bataille de pets au Japon en 1600

    1. Sir Douchebag, c’est donc vous?
      J’ignore encore comment vous faites pour obtenir autant d’amis si rapidement.

  1. Le panorama ne passe pas chez moi… (« l’image ne peut être affichée car elle contient des erreurs »). Je trouve ça absolument terrible, en tout cas ^^

  2. Mais que mangent ils ?
    On les voit au début et à la fin avec des « betteraves « ? « navets » ?
    je ne parviens pas à identifier ce qu’ils ingèrent : si quelqu’un sait ?
    ça peut toujours servir..

  3. Intéressant ! y aurait pas la même avec des geishas … ?

    (désolé mais des bourses, j’en ai bien assez des miennes …) :D

  4. Connaissez-vous « Princesse Prout »? C’est un album jeunesse d’une auteure Coréenne, Shin Sejung, sur l’histoire d’une jeune femme qui pète. Elle réussit à faire tomber les fruits d’un arbre, que personne n’arrivait à attraper.

  5. Il est à noter qu’en 1854 ils ont finalement accepté l’entrée des Américains sur leur archipel parce que ceux-ci avaient tiré trois coups de canon dans la baie de Yokohama…
    Ils s’étaient sentis techniquement en retrait car ils n’avaient pas d’armes à feu.

    Alors que s’ils avaient suivi la technique des trois orfèvres (dernier couplet)…
    https://youtu.be/8TzwS_m-Gaw

Les commentaires sont fermés.