Anatoli Bugorski a mis sa tête dans un accélérateur de particules