Walter De Maria, de la foudre aux kilomètres

walter-maria-portrait

Walter De Maria est un artiste américain né en 1935, après avoir réalisé des oeuvres en bois et en aluminium au début de sa carrière dès la fin des années 60 il devient un des principaux artistes à se lancer dans le Land Art, ces œuvres artistiques qui se mêlent avec le paysage et travaille aussi avec des matériaux de formes géométriques qu’il arrange dans l’espace selon des dimensions précises.
Il est mort cet été à l’age de 77 ans.

En 1968 il trace une ligne d’1 mile ( 1,6km ) dans le Désert de Mojaves :

walter-maria-ligne-desert
Mile Long Drawing

La même année il remplit complètement de terre le sol d’une galerie à Munich, sur les photos on voit une oeuvre similaire de 1977 à New York :

walter-maria-earth-room-01

walter-maria-earth-room-02

walter-maria-earth-room-03

walter-maria-earth-room-04

En 1969 il crée son oeuvre peut être la plus connue, The Lightning Field au Nouveau Mexique qui s’étale sur un rectangle 1 mile par 1 kilomètre dans lequel il a planté 400 poteaux en acier inoxydables espacés chacun de 67m sensés attirer la foudre.
Conformément aux souhaits de l’artiste il n’est possible de visiter l’oeuvre que 6 mois par an, en groupe de 6 personnes maximum, en passant la nuit dans une cabane en rondins spécialement construite sur le site.

walter-maria-desert-foudre-01

walter-maria-desert-foudre-02

walter-maria-desert-foudre-03

walter-maria-desert-foudre-04

walter-maria-desert-foudre-05

En 1977 il crée « The Vertical Earth Kilometer » à Cassel en Allemagne. L’oeuvre est composée d’une barre le laiton de 1 kilomètre de long et de 5 centimètres de diamètre ( en 6 segments de 167m vissés les uns aux autres ) entièrement enfoncée dans le sol, ne laissant que son extrémité affleurer à la surface.

walter-maria-kilometre-vertical-01

walter-maria-kilometre-vertical-03

walter-maria-kilometre-vertical-04

Deux ans plus tard il revient à New York avec « The Broken Kilometer » : un kilomètre de barres de laiton de 5cm de diamètre, cette fois découpés en 500 morceaux de 2m, elles sont disposées en 5 rangées de 100 barres, l’espace entre chaque barre augmentant à chaque fois de 5mm.

walter-maria-broken-kilometer-01

walter-maria-broken-kilometer-02

walter-maria-broken-kilometer-03

The 2000 Sculpture ( 1992 ) :

walter-maria-the2000-lacma-01

walter-maria-the2000-lacma-02

walter-maria-the2000-lacma-03

walter-maria-the2000-lacma-04

Il est aussi l’auteur de la sculpture commémorant le 200eme anniversaire de la Révolution Française et qui est située dans la Cour d’Honneur de l’Assemblé Nationale avec une forme de sphère de granit gris de Bretagne polie sur un piédestal de calcaire :

walter-maria-Assemblee_nat_Cour_d_honneur

D’autres œuvres :

walter-maria-landart-installations-01

walter-maria-landart-installations-02

walter-maria-landart-installations-03

walter-maria-landart-installations-04

walter-maria-landart-installations-05

walter-maria-landart-installations-06

  • Tristan

    Je ne savais pas qu’il était décédé cet été . J’aime beaucoup cet artiste, c’était un grand … c’est chouette que vous en parliez : )

    • Pareil, ça fait un moment que je voulais en parler et c’est en recherchant l’article aujourd’hui que je l’ai appris :(

  • Threo

    Pouvez vous m’expliquer en quoi « The Vertical Earth Kilometer » peut être considéré comme de l’art ?

    • Nicolas

      Le land art est la forme d’art qui me touche le plus profondément, je peux donc te répondre : dans le cas de cette œuvre, c’est du grand art selon moi que ce sentiment de trouble suscité par un objet gigantesque dont l’existence n’est que suggérée par ce léger affleurement doré. On se demande combien de choses cachées existent de cette façon autour de nous. Etre interpelé, troublé, par un geste à la fois gratuit et sophistiqué sur le plan technique, ça s’appelle de l’art.

      • Blaireau

        Tres bien exprimé!
        Personellement, je trouve beaucoup plus de difficulté à identifier l’objectif esthétique de ses installations d’interieurs. Tant le champ paratonnerre, la sphere de granite etc me semblent immédiats, j’ai tres peu de ressenti pour ces rangées de barres octogonales.. Je n’en comprends pas l’ambition.. (Peut etre une sorte de perfection geometrique?)

      • Threo

        Merci pour la réponse =)

  • Ringard de Loarre

    Ne pas confondre le Earth art et le land Art, ce n’est pas la même philosophie, et je vois que l’on mélange allègrement les deux « écoles »
    Le Earth art né avec Robert Smithson ou michael Heizer aux Etats Unis, ils sont plutôt conceptuels il s’agit pour eux d’utiliser la nature pour faire des oeuvres souvent énormes ils ont de la place et des moyens ils en profitent , ils sont fascinés par les éléments de cette nature, soleil, foudre, eau. Walter de Maria en était, comme James Turrell mais il faut être américain pour acheter un volcan…..Le land Art est issu d’artistes qui cherchaient à travailler avec la nature, ils n’utilisent pas d’engins ou de matériaux lourds, ils travaillent avec ce qu’ils trouvent et font souvent des oeuvres éphémères, les matériaux étant périssables. Richard Long a initié le mouvement Udo Nils, Andy Goldsworthy ou Wolfgang Laib entre autre l’ont continué.