Un volontaire teste la résistance humaine à des vents de 730 km/h en 1946

En 1946 un volontaire est placé dans une soufflerie pour une série de tests servant à déterminer la résistance humaine à des vents de plus en plus rapides pouvant atteindre jusqu’à 730 km/h.