Un hélicoptère en lévitation

Lorsque vous filmez un hélicoptère en calant votre nombre d’image par seconde sur le nombre de rpm du rotor, vous obtenez cet effet un peu magique de lévitation. Voici une explication technique du phénomène :

Puisque chaque image doit avoir les pales exactement dans la même position que sur l’image précédente, il y a donc besoin de se synchroniser avec le nombre de rotations par minute (rpm) des pales. Il faut ensuite avoir une vitesse d’obturation suffisamment rapide pour geler le mouvement des pales sans obtenir trop de flou de bougé entre les prises.

Ici le rotor a 5 pales, maintenant disons que le rpm du rotor est à 300. Cela veut dire qu’une lame est à un endroit spécifique toutes les (5x ce temps). Cela nous donne un rpm effectif de 1500. Le calcul est ainsi : 1500rpm / 60 secondes = 25.

Dans ce cas filmer à 25 images par seconde permettra de s’assurer que les lames seront dans la même position à chaque image. C’est par la suite qu’on calcule un temps d’obturation assez rapide suivant la luminosité ambiante, pour bien geler l’aspect des lames sans avoir de flou de bougé.

On peut aussi voir cet effet dans cette vidéo plus ancienne.