Stolpersteine : Les pierres d’achoppement à Berlin, en mémoire de l’Holocauste

Stolpersteine signifie littéralement « pierre sur laquelle on trébuche ».

Ce nom désigne les pavés recouverts d’une plaque de laiton et posés dans les rues de Berlin près du domicile des victimes. Plus d’un millier ont été installées à ce jour. Leur pose est financée par des particuliers, que ce soient des familles de victimes, des personnes en recherche de mémoire, parfois des enfants des écoles menant ainsi une reflexion sur l’histoire.

Les Berlinois ont exprimé plusieurs fois avoir un rapport émotionnel plus intime et plus fort avec ces pierres du souvenir qu’avec le grand mémorial de béton, oeuvre architecturale d’état qui leur semble plus éloignée de leur quotidien. Ces Storpersteine ont été inventées par Gunter Demnig en 1993. Il en existe surtout à Berlin mais également à Cologne, et dans d’autres villes d’europe.

Le nom donné à ces pavés de mémoire et d’éternité provient d’un ancien dicton allemand (datant d’avant la seconde guerre mondiale et la Shoah) : lorsqu’une personne non juive trébuchait sur une pierre, elle se disait « il y a sûrement une personne juive enterrée ici ».

Wien: Steine der Erinnerung an der Mariahilfer Str. Ecke Otto-Bauer-Gasse

Wien: Steine der Erinnerung an der Mariahilfer Str. Ecke Otto-Bauer-Gasse

Wien: Gedenkobjekte des Projektes « Erinnern für die Zukunft » (inspiriert von Stolpersteinen; Magdalenenstr. Ecke Proschkogasse)

Wien: Steine der Erinnerung vor Gumpendorfer Str. 24