Stems par Ainslie Henderson

Dans ce court métrage d’animation qui a gagné de nombreux prix, l’auteur raconte d’une façon très méta comment il crée de petits personnages en improvisant :

« Faire des marionnettes commence souvent juste en rassemblant des choses, comme des matériaux que je trouve attractifs par exemple le bois, des bâtons, du fil de fer, des feuilles, fleurs, pétales, et des bouts cassés d’objets électroniques. Juste des choses qui ont déjà eu une vie et qui sont chouettes d’avoir en marionnettes. Et à partir de là il suffit d’improviser. C’est comme faire de la musique, vous voyez juste où ça vous mène. »

Durant ce temps les musiciens prennent de plus en plus de personnalité au fur et à mesure ou l’auteur les construit. La voix de l’auteur s’efface progressivement, prend de la distance sur une cassette audio, tandis que commence la musique.