Sampuru : les menus en faux plats du Japon

Les sampuru ( dérivé de sample en anglais ) sont des représentations très réalistes des plats que servent les restaurants qui sont souvent placés en vitrine pour que le passant puisse voir facilement le menu des plats disponibles, à quoi ils ressemblent et leur prix de façon à lui donner envie de commander.

Ces représentations sont faites à la main, à l’origine en cire et plus récemment en plastique et chlorure de vinyle, et spécifiquement pour chaque restaurant en fonction de l’apparence exacte des plats qu’il sert même pour des plats communs comme les nouilles.
Ces imitations sont créés par des compagnies spécialisées qui gardent farouchement leurs secrets de fabrications, qui organisent des compétitions pour définir les meilleurs de la profession.

Un menu factice complet pour un restaurant peut facilement être vendu pour plus de 10 000 euros.

Une démonstration de la fabrication :

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-02

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-03

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-04

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-05

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-06

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-07

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-08

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-09

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-10

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-11

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-12

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-13

sampuru-restaurant-japon-faux-menu-14

[Wikipedia]

  • Chimrod

    Ils n’osent quand même pas mettre du blanc d’œuf dans la carbonara ?

    • Spountz

      il est très fréquent de mettre l’oeuf entier dans les carbonara en Italie. On le met juste à la fin avec une cuillère d’eau de cuisson pour qu’il cuise très légèrement et ait cet aspect crémeux caractéristique. En France on remplace le blanc par de la crême fraiche, la pancetta par des lardons et le pecorino par de l’emmental, donc au final c’est plus trop la même chose…

  • Destal

    J’espère que leurs pizzas n’ont pas réellement cette gueule-là.

  • Vanessa

    C’est trop bien ! D’ailleur il y a tout un passage dans un atelier de sampuru dans le film de Wim Wenders, Tokyo Ga.