• Thomas

    Ce sont des poissons assez géniaux, il faut comprendre qu’il doivent prendre en compte les variations d’indices de réfraction entre l’eau et l’aire et donc appliquer (instinctivement of course) la loi de Descartes pour atteindre leur cible. Et ils y arrivent très bien comme on peu le constater. Bravo les gars !

    • Thomas

      oups, problème d’orthographe : « entre l’eau et l’air », bien sûr