Des ouaouarons au ralenti

Au passage j’ai appris que les grenouilles américaines « Bullfrog » se traduisaient en Français en « Ouaouaron«