Mises en scènes de la désertification en Mongolie

mongolie-mise-scene-desert-aride-01

Le réchauffement climatique est en train de causer la désertification de la Mongolie, bouleversant complètement les habitudes de vie des Mongols qui étaient traditionnellement un peuple nomade.

Le photographe d’origine coréenne Daesung Lee a imaginé comment des activités mongoles traditionnelles qui ne seront bientôt plus visible que dans un musée pourraient y être représentées, avec des mongols qui répètent des scènes traditionnelles devant un fond artificiel, protégés des visiteurs par une barrière.

Le reste de la série est sur son site.

mongolie-mise-scene-desert-aride-02

mongolie-mise-scene-desert-aride-03

mongolie-mise-scene-desert-aride-04

mongolie-mise-scene-desert-aride-05

  • SuperPeace

    Très beau travail !

  • Fier Mongole du Monde

    et savais tu, la désertification n’est pas du au réchauffement climatique, qui est d’ailleurs naturel, faut arrêter avec cette excuse inutile, mais a cause du peuple chinois qui a supprimé les loups de ce territoire pour pouvoir élever du bétail, et de ce faite cela a entrainé une réaction en chaine qui a fini par détruire tout l’écosystème de la Mongolie et en faire un vaste désert.

    • totor_de_cherbourg

      « la désertification n’est pas du au réchauffement climatique, qui est d’ailleurs naturel, faut arrêter avec cette excuse inutile »

      hum … il me semble que ce site a une vocation plus scientifique que religieuse. Ce genre d’affirmation pondue avec suffisance n’a rien à faire ici, n’y a t-il pas déjà suffisamment de site complotiste sur lesquels vous pouvez étaler votre savoir du monde, faut-il vraiment venir polluer la boite verte avec un tel discours ?

      Dommage, votre réflexion sur l’impact de l’élevage intensif sur cette désertification n’était pourtant pas dénuée d’intérêt.

      • Les gens ont le droit de dire ce qu’ils veulent dans les commentaires tant que c’est ni méchant ni insultant, par contre ça ne veut absolument pas dire que je suis d’accord, dans le cas présent je trouve ce commentaire idiot, mais les gens ont le droit d’etre idiots :)

        • totor_de_cherbourg

          Évidement tout le monde à le droit d’avoir son opinion, et de la partager.
          Ce qui me fatigue c’est cette manie de plus en plus commune d’affirmer SA vérité sans chercher la moindre preuve (voir pire, contredisant toutes les preuves scientifiques). Ce manque d’introspection est désespérant et conduit si facilement aux pensés les plus nauséabondes.

          J’espérais naïvement que les gens venant lire les articles sur la boîte verte étaient suffisamment curieux pour éviter ce genre de raccourci, ou au moins ne pas en être aussi fier !

          • dicamion

            Texte intégral de « la dent d’or »

            « Première dissertation

            Chapitre quatrième

            Que les histoires surprenantes qu’on débite sur les oracles doivent être fort suspectes.

            Il serait difficile de rendre raison des histoires et des oracles que nous avons rapportés, sans avoir recours aux démons ; mais aussi tout cela est-il bien vrai ? Assurons-nous bien du fait, avant que de nous inquiéter de la cause. Il est vrai que cette méthode est bien lente pour la plupart des gens qui courent naturellement à la cause, et passent par-dessus la vérité du fait ; mais enfin nous éviterons le ridicule d’avoir trouvé la cause de ce qui n’est point.
            Ce malheur arriva si plaisamment sur la fin du siècle passé à quelques savants d’Allemagne, que je ne puis m’empêcher d’en parler ici.
            « En 1593, le bruit courut que, les dents étant tombées à un enfant de Silésie âgé de sept ans, il lui en était venu une d’or à la place d’une de ses grosses dents. Horstius, professeur en médecine dans l’université de Helmstad, écrivit, en 1595, l’histoire de cette dent, et prétendit qu’elle était en partie naturelle, en partie miraculeuse, et qu’elle avait été envoyée de Dieu à cet enfant pour consoler les chrétiens affligés par les Turcs ! Figurez-vous quelle consolation, et quel rapport de cette dent aux chrétiens ni aux Turcs ! En la même année, afin que cette dent d’or ne manquât pas d’historiens, Rullandus en écrit l’histoire. Deux ans après, Ingolsteterus, autre savant, écrit contre le sentiment que Rullandus avait de la dent d’or, et Rullandus fait aussitôt une belle et docte réplique. Un autre grand homme, nommé Libavius, ramasse tout ce qui avait été dit de la dent, et y ajoute son sentiment parti­culier. Il ne manquait autre chose à tant de beaux ouvrages, sinon qu’il fût vrai que la dent était d’or. Quand un orfèvre l’eut examinée, il se trouva que c’était une feuille d’or appliquée à la dent, avec beaucoup d’adresse : mais on com­mença par faire des livres, et puis on consulta l’orfèvre. »
            Rien n’est plus naturel que d’en faire autant sur toutes sortes de matières. Je ne suis pas si convaincu de notre ignorance par les choses qui sont, et dont la raison nous est inconnue, que par celles qui ne sont point, et dont nous trouvons la raison. Cela veut dire que, non seulement nous n’avons pas les principes qui mènent au vrai, mais que nous en avons d’autres qui s’accom­modent très bien avec le faux.
            De grands physiciens ont fort bien trouvé pourquoi les lieux souterrains sont chauds en hiver, et froids en été. De plus grands physiciens ont trouvé depuis peu que cela n’était pas.
            Les discussions historiques sont encore plus susceptibles de cette sorte d’erreur. On raisonne sur ce qu’ont dit les historiens ; mais ces historiens n’ont-ils été ni passionnés, ni crédules, ni mal instruits, ni négligents ? Il en faudrait trouver un qui eût été spectateur de toutes choses, indifférent et appliqué.
            Surtout quand on écrit des faits qui ont liaison avec la religion, il est assez difficile que, selon le parti dont on est, on ne donne à une fausse religion des avantages qui ne lui sont point dus, ou qu’on ne donne à la vraie de faux avantages dont elle n’a pas besoin. Cependant on devrait être persuadé qu’on ne peut jamais ajouter de la vérité à celle qui est vraie, ni en donner à celles qui sont fausses. »

            Histoire des oracles, Fontenelle; 1687

          • vomissaire

            Intéressant, merci. :)

      • PyR

        Et bien fier mongole du monde na pas tout a fait tors, l’écosystème de la Mongolie se reposait sur un équilibre très fragile dont les loups ont une place importante ( voir une espèce parapluie) qui permettait à la formation herbacé de ce maintenir. Cependant il s’agit d’un système et il n’y pas qu’une seule perturbation qui lui nuis. Le changement de rythme de vie des mongoles avec la volonté chinoise d’exploiter les ressources de ce pays, mais aussi les perturbation climatiques (qui est beaucoup moins naturel que le réchauffement) conduisent à un changement de ce milieu. (je doit aussi délaisser d’autre raison, si vous en avez autant les faire remonter)
        De là a dire qu’il s’agisse d’un discours religieux, c’est y allez un peu fort
        il est juste incomplet, très incomplet
        L’accuser de suffisance ironiquement te le fait devenir aussi : )

  • Fier Mongole du Monde

    désertification de la Mongolie*