Une mémoire numérique basée sur du sable

Ralf Baecker a créé Random Access Memory, une mémoire numérique pleinement fonctionnelle. Au lieu de coder l’information avec une alternance de semi conducteurs pour représenter les 0 et les 1, elle se sert de grains de sable.

L’utilisation de ce matériau est une référence à la géomancie, processus de divination durant lequel le géomancien interprète la position d’éléments géologiques comme des pierres ou du sable. Ici, l’algorithme appelé Turmite est une machine de Turing opérant sur deux dimensions. Son seul but est de parvenir à écrire autant de 1 que possible sur le plateau tout en évitant de se retrouver bloqué.

Via un bras mécanique qui opère sur trois dimensions, il prend, déplace et replace le sable selon des règles strictes, aidé d’un microscope pour identifier la position précise de chaque grain minuscule.

L’ensemble forme une réflexion sur le rapport entre la matière et l’idée dans les technologies de l’information contemporaines.

  • Dicamion

    c’est pas faux.

  • Sofie

    Et ça mérite d’y réfléchir.