Made In Prison

Ce fusil est fait avec des pieds de lits raccordés avec du scotch.
Il tire des projectiles de plomb propulsés par l’allumage de têtes d’allumettes.
Pour déclencher la mise à feu il utilise une pile AA reliée à une ampoule cassée.

Deux détenus s’en sont servit pour s’évader en 1984 en prenant en orage un surveillant.
Pour démontrer la puissance du fusil, les prisonniers ont tiré sur une vitre pare-balle, on voit l’impact au dessus.

 

 

Transmetteur radio avec micro fabriqué avec des composants électroniques récupérés.
Les prisonniers avaient réussis à le cacher dans la salle des gardes, il ne leur restait plus qu’à écouter les conversations des gardiens avec un poste radio classique pour être prévenu des fouilles de cellules à venir.

Un chauffe-plat réalisé en bouts de métal qui permet de cuisiner dans les cellules.

Cette épée est cachée dans un crucifix en bois dont une extrémité se détache pour dévoiler la lame.

Ce pistolet fait maison a été réalisé dans l’atelier de travail du métal dans la prison et retrouvé avec d’autres armes dans une cellule.

Le photographe Marc Steinmetz a toute une sélection de ces objets made in prison pris en photos sur son site.

  • karim

    …magnifique…

  • Franchois

    en prenant en « orage » un surveillant.