L’intérieur des combinaison spatiale grâce aux rayons X

combinaison spatiale rayon x 01 Lintérieur des combinaison spatiale grâce aux rayons X

combinaison spatiale rayon x 02 Lintérieur des combinaison spatiale grâce aux rayons X

combinaison spatiale rayon x 03 364x750 Lintérieur des combinaison spatiale grâce aux rayons X

combinaison spatiale rayon x 04 541x750 Lintérieur des combinaison spatiale grâce aux rayons X

combinaison spatiale rayon x 05 900x605 Lintérieur des combinaison spatiale grâce aux rayons X

combinaison spatiale rayon x 06 900x681 Lintérieur des combinaison spatiale grâce aux rayons X

combinaison spatiale rayon x 07 390x750 Lintérieur des combinaison spatiale grâce aux rayons X

combinaison spatiale rayon x 08 393x750 Lintérieur des combinaison spatiale grâce aux rayons X


  • Xenoir

    Mais, … si on arrive à avoir ces clichés c’est que les rayons X passent à travers, non ? Or une combinaison spatiales est censé protéger de ces rayons nocifs. Car dans l’espace, les astronautes ne profitent pas des couches de gaz atmosphériques qui nous protège des rayons x et (y) gamma, ils est donc nécessaire d’avoir de telles protections (les clichés devraient donc être opaques, noir …)

    • Mr.G

      Les combinaisons actuelles ne sont pas complètement étanches aux rayons X et gamma mais puisque les astronautes ne s’éloignent pas à l’extérieur du Champ magnétique terrestre qui protège la terre d’une bonne partie des rayons ce n’est pas un problème majeur. En revanche, la protection contre les rayon à l’extérieur du champ magnétique terrestre est l’un des défit pour un future voyage habité vers mars. Et contrairement à un sujet humain, les combinaisons spatiale ne peuvent pas développer un cancer du a l’exposition aux rayons X ce qui permet de plus longues expositions devant l’appareil d’imagerie.

      • Xenoir

        Ok, merci pour cette réponse :) claire et précise.

  • F r e d

    des combinaisons spatiales, non ?
    Sinon bravo et merci pour votre blog qui est un de mes favoris.

  • ccml

    « des combinaisonS spatialeS » serait effectivement mieux…