L’étrangeté de la peau brodée sans douleur

Eliza Bennett a découvert étant enfant qu’elle pouvait, sans douleur ni sang, passer une fine aiguille dans la couche superficielle de sa peau.

Avec ce projet A Woman’s Work Is Never Done, cette artiste londonnienne souhaite challenger les préconceptions qui veulent qu’un travail de femme est forcément léger et facile. Elle a utilisé une aiguille assez fine et des fils colorés pour broder son épiderme, lui donnant l’apparence de mains très calleuses.

Ce travail a donné lieu à un court métrage où on peut la voir réaliser cette oeuvre sur sa propre main.