Les vieux automates exceptionnels de Pierre Jaquet-Droz

Pierre Jaquet-Droz était un horloger suisse qui a créé, avec l’aide de son fils et de son collègue Jean-Frédéric Leschot, ces trois automates entre 1768 et 1774, ils s’en servait pour impressionner ses futurs clients avant de les vendre au musée d’Art et d’Histoire de Neuchâtel où ils sont toujours exposés.

Le premier automate est le Dessinateur, un jeune garçon composé de 2000 pièces, capable de dessiner avec le crayon qu’il tient dans sa main.
Il peut dessiner un chien, des nobles qui dansent, un Cupidon conduisant un char tiré par un papillon et un portrait de Louis XVI.
Pendant qu’il dessine ses yeux suivent sa main, il bouge sur sa chaise et parfois lève le pinceau pour souffler la poussière de crayon sur la page.

La Musicienne est créé à partir de 2500 pièces, il peut jouer 5 musiques différentes sur son véritable orgue en bougeant ses doigts pour appuyer sur les touches du clavier.
Pendant qu’elle joue ses yeux suivent ses mains, sa poitrine bouge comme si elle respirait, et exécute un salut entre chaque musique.

L’Écrivain est lui constitué de 6000 pièces et peut écrire n’importe quelle phrase d’un maximum de 40 caractères programmée à l’avance, il plonge sa plume dans de l’encre, la secoue pour éviter des goûtes sur la page puis écrit des lettres manuscrites pendant que ses yeux suivent sa main.