Les scènes de vie de Gregory Crewdson

Gregory Crewdson réalise ces scènes de la vie américaine en les mettant totalement en scène, tout est ré-éclairé avec des techniques de cinéma, tout est conçut avant la photographie, parfois tout est construit spécialement pour une photographie, pour comprendre son processus créatif voici une interview intéressante où on voit comment il a fabriqué la photo au dessus :

Gregory Crewdson: Cathedral of the Pines

de: Gregory Crewdson/Alexander Nemerov

éditions: Aperture

prix: 85,00€

Aller voir
  • Bobby

    Sacré boulot !
    j’imagine même pas le prix d’un tirage !

  • Laetitia

    Cher maitre de la boiboite,

    Je ne sais plus trop comment je suis tombée sur ton blog, à l’origine, mais peut-être bien par le blog de Laurel, ou ptêt Boulet, je sais plus. Bref.

    Merci pour l’abondance de tes posts, et leur qualité.

    On trouve vraiment ici des choses qu’on ne trouve pas ailleurs.

    Un mélange de photos anciennes, de trucs-à-geeks, de science surprenante ou amusante, d’oeuvres d’art contemporain-mais-pas -chiant …

    Il y a vraiment une couleur particulière sur ce blog (le premier qui me dit que c’est le vert, j’lui en colle une), ça me plait.

    Pour l’instant, comme je suis une grande méthodique, je remonte les archives. Mais au rythme où tu postes, je ne sais pas si je te rattraperai un jour.

    • Merci :)

      ( Je pense que c’est via Laurel, qui m’a fait l’honneur d’un joli lien deux fois :) )

  • Laetitia

    Ah, oui, Laurel …

    Je me demande si ce n’était pas un lien vers d’hallucinantes photos d’une école vétérinaire américaine désaffectée, souterraine, avec de vieux bocaux de formol pleins de bêtes mortes ….
    D’où Laurel, grande fan des bocaux de formol …

  • Techniquement les photos sont parfaites, les compositions et ambiances originales, mais je trouve les moyens utilisés démesurés et pas forcément justifiés…

    Sinon, comme d’habitude, des articles toujours aussi intéressants !

    • Je soupçonne que c’est aussi une façon de justifier des tirages à 100 000$ :D

      • Bobby

        ahh voilà

      • The Z

        Très heureuse de retrouver cet artiste dont j’ai vu le travail au Whitney et avais malencontreusement perdu le nom griffonné sur un papier !
        Le mystère et la tension de son travail sont palpables.
        J’aime surtout le silence qu’on devine, qui domine l’ambiance souvent dominée par la solitude.
        Tant de mise en scène, de production et pourtant on capte l’instantanéité d’un moment, d’une pensée.
        Je vais pouvoir m’enquérir d’un livre regroupant son travail (faute de pouvoir acheter un tirage!….)

        merci

  • Hannita

    Au début de la vidéo, je n’avais qu’une seule phrase en tête:
    « ce mec est un chieur » : tout ces moyens extrêmement coûteux au service de ses caprices artistiques…quelle blague!
    mais en jetant un oeil attentif aux clichés, j’ai été fascinée par tant de poésie. Se plonger dans ces tirages, c’est se plonger dans un autre monde! Il y a une réelle portée dans ces photos, qui sont de véritables oeuvres d’art. à mon avis les moyens mis en oeuvre valent le coup.

  • Jérôme

    C’est splendide ces photos ressemble à des tableaux d’Edward Hopper.
    Pour mon premier commentaire j’en profite pour vous remercier pour ce blog toujours passionnant et original, merci.