Les photographies avec la plus longue exposition

michael wesely MoMa 01 Les photographies avec la plus longue exposition

Le photographe allemand Michael Wesely est un spécialiste des photos avec une très longue exposition, lors de la construction du Museum of Modern Art à New York il fut invité à photographier la construction du bâtiment.
Pour réaliser ces photos il a placé 4 appareils photos sténopés en direction du chantier et a laissé la pellicule s’exposer pendant presque 3 ans, de 2001 à 2004.

Les traces blanches dans le ciel sont les trajectoires successives sur soleil qui ont « brulés » le film.

02 12 2009 0498169001259747448 michael wesely 1 Les photographies avec la plus longue exposition

Il a aussi réalisés ces photos à Berlin en pendant la construction des Potsdamer et Leipzigger Platz qui constituaient un des plus gros chantiers du monde à l’époque :

14 mois :

michael wesely moma 02 Les photographies avec la plus longue exposition

Plus de 2 ans :

michael wesely moma 3 Les photographies avec la plus longue exposition

( Source )


  • http://www.2visu.org olivier

    ok mais quel sténopé ?
    4 ans avec la même ouverture, je ne comprends pas.
    :(

    • http://www.laboiteverte.fr Le Maitre de la Boite

      Avec un sténopé plus le trou par lequel passe la lumiere est petit plus la durée d’exposition est longue, pour un sténopé normal on fait un trou de l’ordre de 0,1mm et on a quelques dizaines de secondes d’exposition, pour avoir 3 ans d’exposition le trou doit etre microscopique.
      Il est aussi possible d’utiliser des filtres neutres pour diminuer la quantité de lumière qui passe.

  • zlaan

    euh … 3 ans d’exposition ??? pour une photo, c’est incroyable… mieux vaut avoir 2 appareils de photo alors. :)
    (je sais je suis plètement profane en photo !) :)

    • http://rodolpheb.bookspace.fr RodolpheB

      dommage que l’on ait pas plus d’indications techniques,savoir la sensibilité de la feuille utilisée, et ladensité du film utilisée,car 3 ans c’est vraiment impressionnant

      • http://www.laboiteverte.fr Le Maitre de la Boite

        Oui j’aimerais aussi en savoir plus, mais on peut pas en vouloir au photographe de se garder ses secrets de fabrication :D

  • ?????????

    peut-être aussi qu’il a opacifié le trou… fait un bail que je n’ai pas touché au sténopé, mais de mémoire la taille du trou joue aussi sur la distorsion, et là, il fait de belles images, pas de grand angle…

    • http://www.laboiteverte.fr Le Maitre de la Boite

      Le stenopé ne distord jamais si le papier est plat, et la focale vient de la profondeur de la boite ( tirage ) ;)

  • jerem

    salut salut,
    Il y a notamment un autre problème que j’iamerais soulever ; une pellicule périme après un temps, qu’en est-il du processus chimique ?
    En 3 ans, il y a des écarts de températures énormes rien que pour le jour et la nuit,l’hiver et l’été ou quand on passe d’un temps humide au temps sec ; impossible de réaliser cela sans un appareil qui maintiendrait la pellicule a une temperature constante et si basse que le processus serait ralentit au maximum et qu’aucun de ces facteurs n’influencerait le resultat. Si un jour nous avons la réponse : l’objet utilisé pour le faire (pas qu’un simple sténopé ! ) faites moi signe !

  • jerem

    autant pour moi il s’agit d’un papier photosensible…

  • jerem

    autant pour moi,
    il s’agit là d’un papier photosensible….. N’empêche qu’il est vrai que ça manque de technique..bien dommage.

    • http://www.laboiteverte.fr Le Maitre de la Boite

      Si c’est juste du sténopé, le papier faut plusieurs années pour que ça se périme et meme périmé ça conserve 90% de ses propriétés pendant longtemps :)

      • jerem

        je suis impressioné. merci pour la réponse ;)

  • Ant

    l’installation avant, pendant voir après de la photo doit être impressionnante. je ne pense pas qu’il faille imaginer simplement sont petit sténopé sur le planché pendant 3 longues années. Des techniciens doit surement venir vérifié l’installation tous les jours … en gros c’est du boulot et chapeau l’artiste.

  • http://www.nicofoto.fr Nico

    Bonjour

    En réalité, les durées d’expositions en fonction de l’ouverture du sténopé ne sont valable que si l’on développe le papier ensuite.
    Ici, il ne s’agit pas d’utiliser les propriétés habituelle de l’émulsion du papier, mais de le détourner.
    Le soleil avec une telle durée d’exposition, finit par « cramer » l’émulsion.
    De plus, me semble-t-il, une sur-exposition prolongée crée une solarisation du papier.

    Quand on voit les résultats qu’obtient ce photographe, ça donne vraiment envie ^^

  • http://www.nicofoto.fr Nico

    J’oubliais de rajouter qu’en gros, le papier ressort tel quel, pas besoin de le développer…

  • Krieghund

    c’est tres bête, mais moi, étant totalement profane en photo, je regarde surtout l’impression que me laisse celles ci. Et ca me renvoie a des autres mondes, genre une ville si les monuments disparus existaient encore par dessus ceux qui existent encore… Je sais pas si je suis très clair, là…

    • http://www.laboiteverte.fr Le Maitre de la Boite

      Sisi tres clair :)

  • http://apprendre-photographie.com Pictovore

    La génération des APN est en train de s’extasier devant une technique qu’elle n’a jamais eu l’occasion d’utiliser.
    Moi je dis que fallait prendre une vidéo et puis c’est tout.

  • Angel1983

    Trop génial, je les verrai bien en format géant, pour couvrir un mur entier