L’électricité photographique d’Étienne-Léopold Trouvelot

trouvelot-photographie-electricite-01

Le français Étienne-Léopold Trouvelot est surtout connu pour ses illustrations astronomiques et son introduction accidentelle d’une espèce invasive en Amérique du Nord qui ravage les forêts.

Dans les années 1880, il a cependant pris le temps de s’essayer à la photographie en réalisant cette série d’images qui ont été prises en appliquant directement un courant électrique sur une surface sensible.

Un siècle plus tôt Georg Christoph Lichtenberg avait découvert qu’une décharge électrique sur une plaque non conductrice recouverte de poudre l’arrangeait en suivant des motifs étranges et qu’il était ensuite possible de les capturer en transférant la poudre sur une feuille de papier blanche, il avait ainsi découvert les figures de Lichtenberg.

Trouvelot a lui eu l’idée de remplacer la plaque poussiéreuse par des plaques photographiques photosensibles et de les placer entre les électrodes d’une Machine de Wimshurst qui créait de l’électricité statique et s’est aperçu qu’il arrivait à enregistrer les éclats de l’électricité de la même manière.
Il avait inventé les « Figures de Trouvelot ».

Une technique qui a été reprise il y a quelques années par le photographe Hiroshi Sugimoto.

trouvelot-photographie-electricite-02

trouvelot-photographie-electricite-03

trouvelot-photographie-electricite-04

trouvelot-photographie-electricite-05

trouvelot-photographie-electricite-06

trouvelot-photographie-electricite-07