L’arbre le plus seul de la planète

En 1895, John Medley Wood (qui porte bien son nom) a découvert un arbre qui ressemblait à un palmier à la lisère d’une foret Sud-Africaine, il en a récolté une repousse qui fut envoyée au Kew Gardens de Londres.

Cet arbre, ensuite baptisé Encephalartos woodii en son honneur, est une espèce de Cycadophyta. À l’époque jurassique, ces plantes recouvraient toute la planète et étaient de loin les plus nombreuses.
Aujourd’hui il n’en reste plus que quelques espèces et l’Encephalartos woodii est extrêmement rare.

Tellement rare que le spécimen découvert par John Medley Wood est le seul à ne jamais avoir été découvert malgré de multiples expéditions de recherche, il n’y en a plus qu’un sur la planète et l’espèce est éteinte à l’état sauvage.

Cette famille de plante a besoin d’un spécimen male et d’une femelle pour pouvoir se reproduire, celui qui a été découvert étant un mal il ne pourra donc jamais se reproduire.

À partir des différents prélèvements qui ont été réalisés sur l’arbre original on en a réalisé des clones et il en existe aujourd’hui environ 500 dans différents jardins botaniques.

arbre-seul-01
Les deux pousses du Encephalartos woodii original d’où viennent tous les clones

arbre-seul-02

arbre-seul-03

arbre-seul-04

arbre-seul-05