• Mael

    La dernière est vraiment un échec : les Chinois n’ont plus de nattes :)

    • Krieghund

      les nattes avaient été imposée par le gouvernement mandchous, donc même en 1910 ca n’était déjà plus d’actualité.

      • Popolo

        Faux, la révolution de Sun Yatsen (Sun Zhongshan en mandarin) qui aboutit sur le République de Chine (aujourd’hui limité à Taïwan) commence en 1911, il n’était donc pas évident, que les Hans ne seraient plus contraints de porter des nattes un an plus tard. D’autre part, il y a de nouveau des chinois han (et surtout chinoises) avec des nattes à Paris, mais pour le plaisir esthétique.

        Dans l’ensemble, à part les détails sur les technos finales et l’abus d’avions, ils n’étaient pas loin, le salon de l’agriculture ou le cirque pour montrer des chevaux aux enfants, les machines à découper les vêtements (et les petites mains asiatiques pour les coudre), le cd commandé par internet et livré par le postier, les webcams, la radio, le tgv, les grues de chantier.

        • Popolon

          Ils avaient même prévu les combats avec les tracteurs hummer en Irak, le retour de la mode des patins à roulette (rollers) et les sauvetage en mer en hélicoptère…

  • Krieghund

    ce que je trouve intéressant, c’est d’une part que loin d’imaginer le futur, le dessinateur transpose sa société dans un monde fantasmagorique. Il n’essaye pas d’extrapoler sur les découvertes scientifiques de son siècle, mais met ses fantasmes, je trouve.

    Par contre, certaines sont assez prémonitoires, et on peut voir des choses approchantes aujourd’hui. On ne va pas les détailler, mais communiquer en voyant son interlocuteur, on le fait tous aujourd’hui ; le roller…

    Et je pense que, quelques années plus tard, dans la boue tachée de sang des tranchées, si il était de ce monde, l’artiste aura été horrifié de voir que la réalité à dépassé la fiction de l’antépénultième image.

  • C’est étrange de voir comme ces images ont quelque pertinence en matière technique (comme le visiophone, ou les voitures automitrailleuses assez semblables aux pick-ups mitshubishi ayant beaucoup servi en Afrique sahélienne), mais échoue totalement à concevoir la moindre évolution de société. Ainsi la loge de la concierge est sur le toit pour accueillir les aéronefs, dans la pratique, elle a disparu avec son occupante. On reçoit bien des messages sonores sur son téléphone, mais c’est rarement un serviteur en gants blancs qui vous les apporte (en tout cas chez moi, c’est très rare). J’ai aussi bien aimé la réaction des enfants quand on leur montre – ô miracle – un cheval. C’est bien ainsi que cela se passe aujourd’hui, quand on emmène ses bambins au salon de l’agriculture pour observer les créatures exotiques que sont vaches, moutons et porcelets.

    • Oui c’est une caractéristique courante de ces illustrations, ça imagine la science mais laisse complètement de coté la société, c’est assez amusant.
      A l’exception de celle du salon de l’agriculture, qui est surement ma préférée :)

    • Popolon

      Dans mon immeuble il y a toujours une concierge, mais au rez-de-chaussée, et c’est vrai qu’il y a plutôt une concierge par ensemble d’immeubles. pour le cd commandé par internet et amené par le postier (et donné par le serviteur), ils n’imaginaient peut-être pas une si grande démocratisation de la musique et les p2p, youtube et autres podcast, même pas les scopitones, mais c’est déjà pas mal. et c’est vrai que (à part les scopitones) tout ça est arrivé après 2000.

  • jc

    Je trouve intéressant comme il voit tout le monde en l’air. L’an 2000 c’est la maitrise de l’espace aérien, en corset et crinolines…

  • Merci pour ces images. J’ai également été frappée par la conquête de l’air omniprésente. J’imagine qu’il devait par contre être difficile de se projeter au niveau vestimentaire. Ca avait peu évolué en 2 siècles !

    • Popolon

      Je crois que c’est un peu comme en l’an 2000 où les films de fictions imaginent des villes métalliques avec des gadgets électroniques partout. Le retour au vert à plutôt présent aujourd’hui et les appareils éléctroniques se concentrent sur des smartphones, les murs restent en pierre, bois, béton et végétaux et la ville redevient verte, il n’y aura certainement pas de place pour des embouteillages 3d du genre 5e élément dans un monde au ressources énergétiques limitées.

  • Pomme de Terre

    J’ai fini la boite verte !!! (à part quelques trucs d’infographie qui sont assez indigestes ^^)
    Cool l’article au passage !

    • Félicitations tu viens de voir 2043 articles :D

      • Pomme de Terre

        BRAVO MOI PUTAIN ! =D

  • Si, quand même : la société est là… et surtout ses services d’ordre ou de guerre !
    C’est délicieux, en tout cas ! merci :-)

  • Julia

    I love it that everyone is flying. Whee!!!

  • Ah ben oui la seule qui ne m’a pas interrogé au premier regard c’est celle du cheval, car c’est la seule qui est ressemble à l’an 2000 et je suis passé à côté !

  • Benj

    Une chose essentielle que l’artiste n’a jamais retranscrit, c’est la capacité de l’homme à modeler/abîmer la nature. Pas de vrai route, pas de super structure, pas de pollution…

    • kdut

      avant cela etai impensable c dailleur ce qui etait bien

  • Antonio Gavioli

    Je pense que ces images sont de 1910 ou plus. Je dis cela par la forme des avions, l’existence de l’hélice. Il prédit l’hélicoptère 8. Figure 12 est un aperçu de projecteur multimédia actuels.
    Très intéressant!

  • Je trouve que les machine ont un air de ressemblance avec celles des l’univers de Hayao Miyazaki, surtout les machine volantes.
    Ce serait-il inspiré de ces anciennes visions du futur pour concevoir son univers ? :)

    En tous les cas ces images montrent bien en quoi notre conception du futur est attachée aux évolutions du présent.

  • Antoine

    Ce qui est drôle c’est qu’à chaque fois ils sont vêtus comme en 1910 ! Qu’imaginaient-ils des vêtements de l’an 2000 ?

  • groover

    C’est dingue de voir la façon dont ils imaginent le futur, un monde où on utilise les objet du présent pour les utiliser de façon complètement farfelue. Ils faut voir l’évolution du passé au présent pour anticiper le futur