La première oeuvre d’art de l’espace

premiere-oeuvre-art-espace

Le cosmonaute russe Alexei Leonov a réalisé l’exploit de marquer l’histoire de la conquête spatiale et l’histoire de l’art le même jour.

Le 18 mars 1965 alors que la rivalité avec le programme spatial américain est à son apogée il s’envole avec son camarade Pavel Belyayev en direction de l’espace à bord d’une fusée soviétique pour la mission Voskhod 2.
Au cours de cette mission il sera le premier humain à réaliser une sortie dans l’espace extravéhiculaire en utilisant pour la première fois une combinaison spatiale et un sas gonflable dédié qui lui permettent de flotter dans l’espace hors de sa capsule pour 12 minutes.

Passionné d’art et rêvant d’être peintre depuis sa plus jeune enfance il emporte avec lui une petite boite de crayons reliés à un anneau par des fils pour ne pas les perdre en apesanteur et profite d’un temps mort pour réaliser ce petit dessin qui représente un lever de soleil avec l’atmosphère et la courbure de la Terre.

Ce dessin devient instantanément la première oeuvre d’art humaine réalisée dans l’espace.

Photographie similaire prise depuis l'ISS
Photographie similaire prise depuis l’ISS
leonov_aleksei-01
Aleksei Leonov

leonov_aleksei-02-portrait

leonov_aleksei-03

premiere-sortie-espace
Des images de sa sortie dans l’espace
alexei-leonov-peinture
Il a réalisé par la suite de nombreux tableaux comme celui-ci sur le thème de l’espace.

Tout ça est déjà un formidable accomplissement mais il n’avait pas fini de réaliser des premières historiques.

En 1975, en pleine guerre froide et après des années de tractations diplomatiques et techniques, il est sélectionné pour participer à la première mission conjointe russo-américaine au cours de laquelle pour la première fois un rendez vous orbital a lieu entre un vaisseau Soyouz et le vaisseau Apollo grâce à un module d’amarrage spécifique.

Cette rencontre a eu lieu à Metz ( juste au dessus ).

apollo-soyouz-equipage

La poignée de main historique entre l'américain Stafford et Leonov
La poignée de main historique entre l’américain Stafford et Leonov
Leonov avec l'autre astronaute américain dans Soyouz.
Leonov avec l’autre astronaute américain à l’intérieur de Soyouz
Leonov n'a pas pu s'empêcher de faire un dessin de Stafford.
Leonov n’a pas pu s’empêcher de faire un dessin de Stafford.
  • Didier

    Bonjour, BV
    Heureusement depuis 1965, la terre s’est remise de ses courbatures! ;-)
    Merci pour ces articles formidables.

  • Dicamion

    la « Courbature » de la Terre. Ahahahah elle est bien bonne celle là jolie coquille. C’est vrai qu’avec l’age qu’elle a la Terre doit avoir quelques rhumatismes, mais là je pense que tu voulais parler de la courbure.

    Le soviet est parti si vite pour battre les russes qu’il avait oublié son Leica (pas le chien l’appareil photo, le chien lui c’est au retour qu’ils l’ont oublié). Il a du dessiner tout ce qu’il voyait avec ses КЯДУФLД.^^

    a ceux que ça intéresse, je viens de tomber dessus, un article sur les appareils photos soviétiques:
    http://www.thydelor.eu/photographie/ht_appsov.html